#20611
AvatarUlyxir
Participant

Bonjour @xo35230

J’ai commencé moi aussi à pratiquer mes premières séances sans en parler à ma compagne.
Même si celle-ci est plutôt ouverte d’esprit, cette pratique solitaire est si atypique et méconnue que je ne savais pas comment aborder le sujet avec elle.
Après quelques semaines, je me sentais bien plus à l’aise dans mon cheminement, au niveau sensations, mais surtout au niveau acception personnelle de cette recherche de plaisir (passer seul des heures avec un objet fiché dans le derrière n’était pas si anodin pour moi non plus alors même que j’étais acteur de cette pratique).
J’ai donc chercher à en parler à ma compagne.
Pour pouvoir aborder le sujet, j’ai choisi un support extérieur. J’ai lui donc envoyé par mail un lien vers cette vidéo ( https://www.youtube.com/watch?v=k4IvLJXkN-8&feature=youtu.be ) . Il s’agit du témoignage d’Arnaud qui raconte sa découverte du plaisir prostatique. De plus dans l’émission, il y a aussi quelques sexologues qui s’expriment sur le sujet.
J’ai donc attendu que ma compagne regarde cette vidéo et qu’ensuite elle vienne en discuter avec moi. Comme la plupart des infos étaient déjà développées dans celle-ci, cela m’a été bien plus facile pour lui expliquer que moi aussi j’étais en quête de ces plaisirs.
Chose qu’elle a vue plutôt d’un bon œil et qui est maintenant complètement et naturellement accepté par ma compagne.

Peur-être que cette même vidéo pourra aider votre compagne à comprendre votre démarche dans votre recherche du super O.

Amicalement
Vagabond