#20774
AvatarAneros40
Participant

Merci beaucoup pour cette réponse éclairée, qui me redonnes du baume au cœur dans ce cheminement.
Je pense que le plus dur est de faire une séance sans rien attendre. Parfois j’essaie, je me dit : faisons comme si l’aneros n’était pas la… mais ça je n’y arrive pas. Quand il est là je le sens qu’il est la. Je ressent d’ailleurs, j’avais oublié de préciser, des choses différentes depuis quelque temps, l’anéros étant inséré. Comme une sensation de crampes mais non douleureuses, au contraire. Comme des crampes de plaisir. Je ne saurais pas comment décrire ça autrement. Pour l’instant j’en suis a : mes contractions volontaires me donnent beaucoups de plaisir. Parfois je me sent au bord des contractions involontaire, mais quelque chose fait qu’elles ne se font pas. Et je sens bien que si je les avais ses contractions involontaires, ce serait une telle sensation de plaisir au vu des contractions volontaire, j’ose a peine l’imaginer… J’ai lu un peu partout qu’il fallait se détendre encore plus mais quand on dit se détendre completement, on parle bien de relacher completement meme les muscles autour de la prostate ? car j’ai remarqué que l’anéros étant inséré, un certain stade de tension minimum se fait un peu automatiquement.