#20974
Avataralphanute
Participant

@Andraneros, après votre message, je me rends compte que mon message était un peu succin.
Je vais donc reprendre.
J’ai 32 ans. J’ai découvert un peu par hasard le toucher prostatique, avec mon doigt, par curiosité, pour sentir mon intérieur.
Je me suis renseigné et de fil en aiguille, je me suis décidé pour un Aneros.
Je me suis bien renseigné sur le sujet, la relaxation, l’état d’esprit.
S’il y a bien un domaine où je ne me me mets pas de pression, c’est le sexe. La performance, c’est pour le boulot. Le plaisir, c’est personnel. Et tant pis si c’est pas super à chaque fois, là n’est pas l’essentiel (même si c’est meilleurs quand c’est bien fait!).
Je pratique donc des sessions quand j’ai le temps et l’envie. C’est plus le temps qui manque. Je m’installe, et je sais que j’ai au moins deux heures devant moi sans être dérangé, pour un massage.
Mes sessions (relaxation, sensations) durent entre 40 et 50 min. J’ai eu une session avec un bon plaisir durant au moins 15 min. Mais je ne pense pas avoir atteint l’orgasme final, au regard des descriptifs des sensations des uns et des autres.
En tout cas, je sens que c’est « physique », avec ce fourmillement des membres, la gorge sèche. Il me faut un peu de temps pour récupérer, mais c’est agréable aussi comme sensation, une sorte de clôture de l’instant. Je suis resté un peu « sous le choc » une dizaine de minutes après.
Calme, serein, heureux!
En espérant avoir mieux décrit les choses.