#20980
AndranerosAndraneros
Modérateur

Merci @alphanute de nous apporter ces précisions qui me font penser que vous faites tout ce qu’il faut pour cheminer vers le Super O’ dans les meilleures conditions.

Je me suis bien renseigné sur le sujet, la relaxation, l’état d’esprit.
S’il y a bien un domaine où je ne me me mets pas de pression, c’est le sexe… Le plaisir, c’est personnel… Et tant pis si c’est pas super à chaque fois, la n’est pas l’essentiel (même si c’est meilleurs quand c’est bien fait!).
Je pratique donc des cessions quand j’ai le temps, et l’envie.

Vous prenez du temps pour vous, sans pression et sans attente, vous accordez toute votre attention à la relaxation et au désir de faire une session. C’est parfait. Je comprends que vous ressentez déjà un plaisir très intense, peut-être plus intense que celui de vos orgasmes normaux. Vivre une telle sensation aussi rapidement explique votre réaction de contractions très fortes sous l’effet de cette nouvelle forme de jouissance.

La contraction est un réflexe naturel de réaction à un stimulus inattendu ou ressenti comme très fort. Cela se produit sous l’effet de l’orgasme, de la douleur et même des chatouillements. L’une des conséquences de cette contraction est de limiter la perception perturbante du stimulus. C’est pourquoi il est important d’approfondir votre détente quand vous sentez monter l’intensité de votre plaisir pour lui permettre de couler librement dans votre corps.

Cette attitude semble paradoxale dans la mesure où vous aurez l’impression qu’elle vous éloigne du pic orgasmique que vous attendez. Mais c’est celle qui peu à peu vous permettra de vivre une jouissance de plus en plus intense car vous bloquerez de moins en moins les effets produits par votre masseur. Plus vous vous détendrez, plus vous serez capable de supporter l’intensité de votre nouveau plaisir, moins vos muscles se fatigueront.

Bon cheminement @alphanute.