#21064
AndranerosAndraneros
Modérateur

Je retiens deux extraits, @max, de vos premières interventions sur notre forum :

J’étais cette fois en union avec une femme plutôt dominatrice qui ne se privait pas, à l’occasion, de me glisser un doigt dans l’anus lors de nos préliminaires. Evidemment, j’adorais ça. Ni elle, ni moi n’avions la moindre connaissance du plaisir prostatique…
ce qui est vraiment resté dans ma mémoire, c’est ce jour où elle m’a inséré un gode… Mais j’ai senti un réel plaisir monter en moi car à chacun de ces allers et venus, le gode me faisait du bien au niveau de l’anus bien sûr, mais aussi plus loin, à l’intérieur. Au point qu’à un moment j’ai lâché : « Fais-moi jouir par là ! » Mais là aussi, ce n’est pas arrivé…
J’ignorais alors l’existence même d’un cheminement, mais j’y avais fait un petit pas de plus, sans le savoir.

J’ai débuté avec un Nexus Revo. Cela n’a pas été une mauvaise expérience en soi, car cet objet m’a vite permis de localiser ma prostate. En revanche, cela ne m’a pas entraîné vers l’orgasme prostatique, probablement car je n’en n’avais pas les clés à l’époque.

Elles me paraissent bien mettre en évidence à quel point l’orgasme prostatique est naturel sans être spontané, contrairement à l’orgasme éjaculatoire et donc à quel point sont importants les témoignages, les informations et les conseils apportés par notre forum. Plus nous les partagerons, plus nous contribuerons à libérer le plaisir masculin.
Bon cheminement @max.