#21147
Avatarnydor01
Participant

Je reviens vers vous pour la suite de mon « cheminement ».
J’ai fait une nouvelle session avec Aneros il y a une semaine.
À cette occasion, j’ai utilisé du lubrifiant anal bio de Divinextases.
Les sensations d’inconfort que je ressentais au début de l’insertion de l’aneros
ont été moins présentes et ont disparu plus rapidement.
J’ai eu rapidement des vagues orgasmiques, comme les autres fois, et d’intensité équivalentes. Donc, je ne peux pas dire que j’ai atteint le Super O.
Je pense que cela tient à la façon d’appréhender les spasmes.
Je pense que ces spasmes sont un signe rassurant de plaisir orgasmique, mais qu’ils peuvent freiner l’accès au Super 0 dans la mesure où la force des contractions conduit à terme à l’écrasement des sensations. De fait, il me semble qu’il faut parvenir à surfer sur le plaisir en repoussant toujours plus loin la survenue des spasmes, et ainsi augmenter progressivement l’intensité de l’orgasme à venir.
Autrement, je me donne du plaisir prostatique sans Aneros tous les jours.
Je commence à penser que je deviens un peu esclave de ce plaisir, qui demande toujours à être renouvelé. J’ai noté que j’avais plus souvent envie d’uriner, et la question que je me pose actuellement est de savoir si une stimulation trop fréquente de la prostate ne peut pas engendrer une prostatite.