#21173
nikosnikos
Participant

Merci d’avoir partagé cela @Andraneros.

Certes le ressenti de chacun est différent, mais vos indications sont précieuses car elles éclairent mon cheminement.

Depuis quelques semaines, j’ai globalement autant de plaisir avec le petit peridise ou le tempo qu’avec mon masseur prostatique de prédilection (le progasm jr, dont j’adore le plastique lisse et qui par sa taille et sa forme épouse mon anatomie interne).

Lors de certaines séances même, comme hier soir, il m’arrive de ressentir plus de plaisir avec le tempo qu’avec un masseur prostatique. Je ressens des micro mouvements comme vous évoquez, la chatouille au niveau de l’anus et des sphincters du fait du glissement des petites boules du corps du tempo. Et une boule de douceur qui croît, plus profonde, du fait du massage du rectum par la tête du tempo.

Les sensations au niveau de l’anus et du rectum sont quasiment orgasmiques (en comparaison au TO classique). Et lorsque je retire mon masseur, les bonnes sensations continuent, les muscles sphincters et PC continuent à être pris de spasmes incontrôlables mais délicieux, ils contractent et relâchent entretenant cette boule de plaisir, pendant quelques instants, quelques minutes peut être… A-less.

Je ne suis pas submergé au point de perdre contrôle et de convulser, je ne suis pas inondé de plaisir au point de perdre la perception de mon corps, même si ces sensations sont déjà de la pure volupté. C’est peut être la différence entre un dry O et un super O.

Autre chose hier j’ai essayé un nouveau lubrifiant eau, le sliquid sassy (le rose). Sa consistance est top, il adhère au plastique ou au métal des aneros sans dégouliner. Il lubrifie si bien que je n’ai pas eu besoin de prépublication ni d’en mettre beaucoup sur le masseur. Ça glissait tout seul à la moindre contraction musculaire. J’ai testé, approuvé, et je ne vais plus pouvoir m’en passer.

A bientôt