#21255
aneveilaneveil
Participant

Merci fidelio pour ces paroles rassurantes, cela me fait beaucoup bien de savoir que d’autres sont passés par là.
Ce forum est vraiment génial, encore un gros merci à ses créateurs !

et je commence seulement à trouver un équilibre au niveau de mon identité masculine. On se mélange facilement les pinceaux dans toutes les questions que cela pose, et ça peut générer un grand stress ainsi que pas mal de peurs irrationnelles.

Oui c’est exactement ça, les repères de mon identité sexuelle sont actuellement un peu sans dessus dessous
et même si le fait de laisser s’exprimer « cette part de féminité » me rends globalement plus heureux,
ma part masculine prends peur et semble faire parfois du sabotage 😉
J’espère que ces énergies féminines et masculines pourront bientôt s’équilibrer et s’harmoniser.

c’est juste le cerveau qui prend un certain temps au début pour switcher de la prostate au pénis.Avec le temps et la pratique les connexions se font, le cerveau apprend vite.

Pour l’instant j’ai l’impression que mon cerveau switche beaucoup plus facilement du côté du plaisir anal que du pénis, car c’est vrai que les sensation me semblent ben plus intenses…
J’espère que mon cerveau apprendra vite, mais pour l’instant je le sens un peu dérouté…

Un grand merci aussi pour l’adresse des Mp3 de l’Institut Français d’Hypnose Humaniste et Ericksonienne.
je vais en charger sans tarder sur mon portable, car j’ai vraiment besoin de retrouver du sommeil et de la sérénité…
J’ai connu l’hypnose Ericksonienne et la PNL il y a très longtemps (dans les années 80) lors d’une thérapie brève,
les résultats avaient été aussi rapides que spectaculaires.
A l’époque j’arrivais à reproduire seul des états assez profonds, mais comme j’ai totalement perdu l’habitude
j’ai à présent besoin d’être guidé.
Par une amie de ma compagne nous avons aussi l’occasion de suivre une formation pas trop couteuse de « training-autogène » (en gros c’est une méthode d’auto-hypnose), il me tarde de m’y mettre…