#21299
fideliofidelio
Participant

@andraneros ohlala, oui je ressens bien tout ça comme des orgasmes. Me retrouver niveau 50 sur la carte aux trésors, j’avoue qu’il y a quelques jours encore je n’y croyais pas trop. Pour dire la vérité j’ai eu ces orgasmes de 16h à 19h, je me suis arrêté pour manger un morceau car toutes ces contractions m’avaient donné très faim, et j’ai recommencé jusqu’à minuit ! La seconde session était moins facile mais j’ai tout de même eu au moins un moment incroyable. Et ce matin, j’ai recommencé dans le train, sans rien d’inséré, ça a fonctionné et il a fallu que je contrôle mes tremblements (et aussi mon plaisir évidemment) devant les autres voyageurs 😀

J’ai effectivement mis de l’ordre dans ma tête, et aussi dans mes séances trop compulsives. J’avais un comportement d’addiction et ça me faisait souffrir intérieurement. Finalement, après une période d’abstinence, j’ai décidé de ne pas pratiquer plus d’une fois par semaine, parce que je me rendais compte à quel point le désir et l’excitation étaient importants pour que cela fonctionne. Du coup quand je m’y suis remis c’était de manière plus appaisée et sereine, ma prostate n’a plus un comportement si impérieux, je peux en contrôler la fringale.
En tout cas, merci de m’ouvrir les yeux sur ce truc génial qui m’arrive, cela a aussi beaucoup contribué à mon déblocage.


@aneveil
oui, c’est ça un bootie, c’est un petit plug mou dont le diamètre est équivalent à celui du helix. L’avantage de cet objet c’est qu’on peut s’ asseoir dessus et le garder très longtemps, il est discret et sa tête courbée vient toucher la prostate. La pression esr moins précise que le helix, mais c’est une bonne alternative pour les moments où l’on n’a pas d’intimité et où l’on ne peut pas s’ allonger.
Pour être honnête c’est quelques jours avant, avec le helix que j’ai obtenu mes premiers orgasmes en chaine, j’ai miaulé comme un chat de gouttière car j’étais seul, mais j’ai dû stopper au bout d’une heure pour faire une course. La sensation était tout de même meilleure avec le helix, mais ma session d’hier m’a confirmé que j’étais bien passé à un autre niveau.

Et pour finir ce joyeux post, je sais que @andraneros a raison, au stade où j’en suis c’est la relaxation et le relâchement qui accentuent les contractions involontaires des sphincters. J’ai bloqué sur ce détail pendant assez longtemps.