#21568
fideliofidelio
Participant

@aneros3 vous vivez un peu tout ce que j’ai vécu dans mon cheminement mais en accéléré. Tous les conseils de @andraneros sont vraiment très pertinents (comme toujours 😉 ). C’est vrai que cela fait beaucoup de concepts à analyser et à laisser entrer en soi, mais cela semble à la mesure de la vitesse à laquelle votre plaisir avance.

La phase d’addiction est perturbante, l’impression que votre prostate prend le pouvoir aussi, et je ne parle pas de la possible remise en cause de la masculinité quand on comprend que le plaisir que l’on prend par là dépasse la stimulation du pénis. Il faut du temps pour accepter cette expérience qui change la vie, et aussi pour que le cerveau incorpore cette nouvelle donnée et puisse y mettre de l’ordre. C’est un peu comme apprendre à marcher: au début on titube, on tombe, on n’avance pas droit, et puis au fur et à mesure on prend de l’assurance et les bons réflexes se mettent en place.