#22041
ArnaudArnaud
Participant

Bonjour Yves,

C’est très intéressant l’analyse que tu fais et que tu confies.
Mon activité sexuelle se partage, pour faire simple, en 2 pôles : activité sexuelle soit solitaire , soit en duo.

En solo, je peux m’adonner au « plaisir tétons » très longtemps. Quand l’envie me vient, étant seul, j’ai le sentiment que mes seins, tétons et mamelons se rappellent à moi.Arrive ains l’envie irrésistible de me les caresser, titiller, masser, masturber, …… C’est très « envahissant » comme demande. Je ne peux y résister. Pourtant, je ne bande pas immédiatement. La « liaison sensorielle » entre « seins-tétons-mamelons » et mon périnée est très forte. Je peux prendre plaisir ainsi très longtemps. C’e’st sublime comme plaisir. Je ne te cache pas, cher Yves, que ce plaisir se finalise bien souvent par une masturbation. Celle-ci s’apparente si je peux m’exprimer comme cela, à la délivrance, l’accomplissement, le sommet du plaisir . Toutes les caresses, massages, titillages, étirements, et que sais-je encore font partie de ce plaisir très particulier. Je n’ai pas encore procédé à des étirements « mécaniques » de mes tétons.

En duo, cela commence par des caresses ter pincements que procure mon épouse à mes mamelons et tétons. Cela a pour effet de me faire bander. C’est presque instantané. Ma verge durci assez rapidement. Petite confidence à toi: depuis mon opération, mon membre bande de façon particulière, à savoir qu’i devient un peu courbe en se dirigeant vers la droite ! En couple, nous pratiquons depuis un pétrit temps la masturbation et … j’aime me fondre dans la femme qui est en moi. C’est donc entre femmes que nous faisons l’amour ! Je parle donc d’un rapport « lesbien ». Je suis femme, mon épouse est femme, nous sommes deux femmes qui formons un couple temporaire mais très uni et engagé dans le plaisir. Depuis toujours, je préfère voir mon épouse jouir avant moi. Parfois, j’ai même le plaisir de la voir jouir à 2 ou 3 reprises consécutives. C’est très excitant pour moi et … pour elle aussi! Ensuite elle me masturbe avec parfois le regret de ma part de vouloir aller trop vite. Effectivement, quant elle me masturbe, elle commence par une petite fellation. Pendant qu’elle me suce, je me masturbe les tétons et mamelons. C’est sublime , très excitant, très jouissif !

Tu me demande comment ma femme a accepté la sensibilité de mes tétons et mon envie d’assumer ma féminité ? Cela s’est passé de façon assez simple. Il faut dire que suite à l’hormonothérapie ( CASODEX) que j’ai dû suivre, elle ma aidé à bien accepter les effets secondaires engendré par ce traitement, à savoir principalement les bouffées de chaleur,les seins +/- douloureux, le développement des seins, mamelons et tétons, …

Voilà Yves, je tenais à te répondre.
Bien cordialement,
Arnaud