#22379
bzobzo
Participant

Ma réponse a disparue ou du moins je ne la vois plus, bizarre, il y a un bug…
je remets ma réponse ici:

Il me semble à présent important d’accueillir avec bienveillance ce féminin en nous (car il nous complète) sans rejeter pour autant notre polarité qui est fondamentalement masculine, je pense même qu’il est important de restaurer ce masculin qui peut être très perturbé, voir dévalorisé lors de ces nouvelles expériences.

Je suis entièrement d’accord, simplement je suis actuellement en pleine découverte de ce plaisir, cette jouissance féminine, enfouis en nous, je baigne dedans comme dans une eau de jouvence.

Mon insistance sur le matériel n’exclut pas que j’ai parfaitement conscience que ce n’est qu’un élément parmi tant d’autres qui entrent en ligne de compte, que l’essentiel est ailleurs, j’y travaille assidûment à l’écoute de mon corps, de mes sensations
mais un violoniste dès qu’il commence à maîtriser un peu son art, dès qu’il en sent les possibilités infinies, il pourra bien mieux exprimer ce qu’il a au fond de lui, sur un Stradivarius ou du moins sur un instrument de qualité qu’avec un crin-crin , c’est ce que mon instinct m’a dit, m’ a crié, j’ai voulu pouvoir me baser sur le plus possible de modèles pour pouvoir varier,
c’est vrai que je suis pas mal déçu,
j’ai dépensé beaucoup d’argent pour rien car les 3/4 de ces modèles, soit ne me conviennent pas, soit ne valent rien,
je ferai un autre jour un compte-rendu précis, ce soir je suis trop fatigué.
Finalement au Aneros Vice et au Prosgasm Classic, je n’ai pu ajouter qu’un seul modèle, le Nexus Excel.