#22499
bzobzo
Participant

Tous les jours je fais des progrès, parfois de petits détails, parfois de plus décisifs.

Ce qui m’éblouit, c’est que ce crescendo de plaisir et de jouissance semble ne pas avoir de limites. Tous les jours je prends plus de plaisir, tous les jours c’est de plus en plus fort, tous les jours je grimpe de plus en plus aux rideaux et il semble ne pas y avoir de plafond au-dessus de ces rideaux, il y a le ciel, le septième ciel, C’est un petit miracle.

La preuve par la prostate de la part féminine en moi.Quelle plus éclatante preuve que ce plaisir tout féminin qui éclate en geyser à chaque effleurement de la prostate et qui envahit tout mon corps de longues minutes durant.

Cependant j’aimerais que cela explose enfin, que ce crescendo vole en éclat, m’atomise aux quatre coins de la pièce, dans un grand délire libératoire, ce n’est pas très loin d’arriver mais cela n’arrive pas encore et cela me frustre quelque peu car j’ai l’impression que malgré toute cette incroyable quantité de plaisir éprouvé, quelque chose manque encore, j’aimerais pouvoir conclure sur un point d’orgue, coiffer le gâteau de sa cerise et faire s’envoler celui-ci du cap Canaveral de mon bassin

docteur, est-ce grave?

bon, le temps de ce message j’en fais tout un plat, mais la vérité c’est que je suis déjà très content, c’est au delà de toutes mes espérances et c’est déjà très bien même si cela reste comme cela