#22607
ane et rosseane et rosse
Participant

Bonjour,
Je reviens sur le forum après quelques temps pendant lesquels j’ai cheminé sur divers petits sentiers de découvertes de plaisirs. Je reviens sur ce que dit Hector sur la prise de conscience du super-O. Comme Hector, après avoir atteint le plateau du bonheur du « plaisir éprouvé », je ne sais toujours pas si j’ai atteint le super « O ». J’éprouve du bonheur à chaque séance, un plaisir positif et divers qui s’afine et s’intensifie avec le temps mais je ne le reconnais pas dans les descriptions du Super O que j’ai lu par ailleurs. Ce plaisir reste pelvien et abdominal. Les contractions sont intenses mais les ondes de plaisirs ne se diffusent pas dans l’ensemble du corps et mon esprit ne s’envole pas. J’ai simplement le ressenti que je ne suis pas au bout du chemin et je cherche l’élément déclencheur.
Comme le dit Andraneros, auquel je dois beaucoup, chaque chemin est différent mais malgré tout l’expérience d’autrui nous guide et il convient de faire le retour de la sienne pour partager.
Après des mises en oeuvres multiples, j’ai constaté pour ma part que le « do nothing » que m’avait conseillé Andraneros sur un autre forum, me convient plus que toute autre. Il me libère de tout stress induit par les contractions volontaires. je n’arrivais pas en effet à concilier contractions et relaxation. C’est par le « do nothing » que j’ai découvert que je réagissais à l’auto hypnose, c’est grace à lui que j’ai pu libérer mon esprit de tout acte parasite et identifier mes premières sensations, les contenir pour qu’elles explosent en contractions involontaires et en plaisir.
Simple question aujourd’hui, est ce qu’il n’aurait pas atteint ses limites et ne devrais je pas prendre une autre piste pour aller plus loin, plus haut. En fait où en suis je?
Comme je l’ai dit plus haut, mon plaisir est intense mais reste pelvien et abdominal Toutes mes contractions sont involontaires puisque je n’en pratique pas de volontaire. Au moindre stimulus, pensée positive ou érotique,séance d’hypnose ( je suis aujourd’hui devenu sensible aux séances en anglais car je me laisse aller à la voix plus qu’aux mots), musique relaxante et binaurale, les contractions surviennent rapidement, s’intensifient, se diffusent à l’abdomen et me font parvenir à un sommet de plaisir que j’identifie comme un super plaisir anal. Je m’explique :le plaisir monte du pelvis vers l’abdomen pour ensuite « redescendre » (en fait plutôt se concentrer à la région périanale. ce n’est pas du petit plaisir mais vraiment une explosion mais limité dans l’espace. Je devrais même dire une implosion.Mais pour l’instant pas de boule de chaleur se diffusant à tout le corps et pas de petit nuage.
Pour intensifier les sensations, j’ai acquis l’Aneros Progasm qui répond merveilleusement aux palpitations intérieures imperceptibles (battements de coeur etc…). C’est une merveille pour le do nothing, seul problème, le branchement qui est un peu plus inconfortable que celui de l’Helix. Mais une fois en place, que du bonheur! Il m’a apporté une nouvelle sensation, une stimulation plaisante qui perssiste plusieurs jours après chaque séance.
Voilà mes étapes. J’espère qu’elles pourront servir et si un aneronaute se reconnait en elles, peut être pourra t il m’indiquer ma position et l’itinéraire à suivre.
Mes amitiés à tous les aneronautes