#22742
PeriPeri
Participant

Est-ce que vous avez ce problème de salive pendant vos séances de yoga ou pendant vos moments coquins avec votre partenaire ou pendant vos séances de masturbation traditionnelle ? Avez-vous ce problème quand vous faites des exercices de respiration / méditation en dehors de vos sessions ?

Laconiquement, Andraneros, je vous dirai que oui. Mais j’ajoute que je ne le considère pas comme tel puisqu’il n’avait que peu d’impact sur la pratique. A la différence du massage prostatique où l’Aneros semble directement soumis à l’état de tension nerveuse. Des connaissances anatomiques plus poussées me permettraient peut être d’affirmer que le nerf vague qui innerve la gorge (affecte la tension aussi) est lié également au reflex péristaltique qui génère les contractions involontaires et sans doute le plaisir rayonnant qui en découle dans l’abdomen.

Pour finir, je veux raconter quelques sensations des plus voluptueuses ressenties ses derniers jours.
Lorsqu’après m’être détendu suffisamment, les contractions et les pensées érotiques surgissent spontanément. Le Peridise remonte au plus haut, mon pénis se redresse, s’allonge. Du sextoy se diffuse un plaisir acidulé dans mon rectum et le long de la colonne. La contraction se renforce et semble concerner tout mon bassin. Mon sexe se tend en effleurant la peau de mon ventre. La caresse est douce. Il devient si dur qu’une fierté virile m’envahit. Mon corps se cambre. L’Aneros tressaille, suis la houle des battements sanguins. Le plaisir remonte en frissons le long de la peau de tous les côtés depuis la taille. La jouissance s’accroit.
Et …
Glurp !