#22885
AndranerosAndraneros
Modérateur

La pratique de l’abstinence dans l’exercice de notre sexualité peut répondre à des recherches différentes.
Il y a d’une part le sado-masochisme. Cet aspect trouve sa place dans le forum « BDSM ».
Il y a d’autre part la recherche d’une amélioration de l’orgasme. Le renoncement provisoire à l’orgasme permet de maintenir un désir sexuel fort voire de plus en plus fort selon la durée de l’abstinence, ce qui accroît l’excitation et au final l’intensité de la réponse orgasmique. Cet aspect nous intéresse dans ce forum « Aneros et plaisir orgasmique » et dans ce sujet opportunément ouvert par @fidelio.

Le guide encyclopédique officiel ne mentionne qu’une seule fois l’abstinence :

« Temporary periods of abstinence from the Aneros and masturbation in general can actually produce heightened levels of physical arousal down the line »

(Traduction : Des périodes temporaires d’abstinence de l’Aneros et de la masturbation en général peuvent conduire en réalité à des niveaux finalement plus élevés d’excitation physique).
En comparaison de la somme d’informations contenues dans ce guide c’est très peu.

Le forum officiel est un peu plus riche avec 63 occurrences, dont 6 en 2017, pour abstinence et 60, dont 32 en 2017, pour « semen retention » au sens de non-éjaculation. Sur quatorze ans et en comparaison avec le nombre d’interventions enregistrées par ce forum ces nombres restent faibles, sauf depuis le début de l’année.

Notre traité d’Aneros n’en fait aucune mention directe.

Si l’on met à part le conseil donné aux débutants de ne pas stimuler le pénis en même temps que la prostate, ce sujet n’est donc pas au cœur de la galaxie Aneros contrairement à d’autres techniques. Je pense qu’il mériterait une bien meilleure place dans les informations mises à la disposition des débutants et qu’il est donc important d’en parler dans notre forum.

Merci @peri d’avoir mentionné cette discipline et merci @fidelio pour l’ouverture de ce sujet dédié. Bon cheminement à tous.