#22900
AvatarAdam M.
Maître des clés

Morale et sexualité ne font pas bon ménage. La morale est simplement un carcan sociétal qui empêche d’assumer pleinement son corps, sa connaissance et ses propres pulsions (qu’il faut savoir écouter, comprendre et maitriser évidemment). Rien n’est scabreux dans la sexualité et l’épanouissement ne passe ni pas une excès de sexe (ou de masturbation) ni par un excès d’abstinence.

Il faut plutôt regarder la sexualité comme son propre développement personnel, elle doit être équilibrée, positive et rayonnante. Chacun son mode de fonctionnement, mais attention à ne pas se perdre dans des prétendus solutions universelles, promesses ou croyances.


@Peri
, si quelque chose dans votre sexualité vous cause de la souffrance je vous conseille d’en parler avec un sexothérapeuthe. Cela pourrait changer votre vie. Vous ne pouvez pas combattre la souffrance par une autre souffrance (qui est l’abstinence). L’abstinence, c’est un peu comme s’amputer volontairement d’une partie de ses désirs. Je la comprends temporairement et j’en vois même des effets bénéfiques, mais je ne l’envisage pas du tout comme un mode de vie ou d’hygiène de vie.