#22911
AvatarRodward
Participant

Bonjour,

Hier j’ai pu expérimenter plusieurs choses de nouvelles,

Premièrement, depuis l’arrivée de l’hiver, j’effectue toujours mes séances avec un pull, et une couverture sur mes jambes (en laissant tout de même les parties à l’air) car il y a peu de chauffage dans ma maison, et j’avais constaté que le froid apportait ces fameux spasmes musculaires gênants. Hier, j’ai tenté une session sans être couvert, totalement exposé, car je sortais d’un bon bain chaud et que l’air ambiante n’avait pas l’air très froide.

Il est vrai que c’est d’ailleurs beaucoup plus agréable, même si les spasmes musculaires sont présents et que le froid arrive petit à petit, mais au final sont compensés au fil de la séance, les spasmes s’atténuent en cas de très grande décontraction et le froid n’est plus ressenti avec le plaisir. Plaisir qui était d’ailleurs présent.

Une autre surprise m’attendais. Je m’étais masturbé aux alentours de 15 heures et avait décidé d’effectuer cette séance à l’improviste à ma sortie de mon bain vers 22 heures.

A la fin de ma séance, au moment je finis en beauté par une masturbation, au moment de l’orgasme, comme depuis les dernières fins de sessions précédentes, je perdis le contrôle durant la phase de plaisir (Avec une étonnante forte contraction au niveau du bras gauche) cependant j’ai senti comme un coup, un petit craquement, un « boum » au niveau de l’arrière-train et le plaisir n’était pas aussi fort que d’habitude, mais tout de même très agréable. Je repris donc progressivement mes esprits, retira mon aneros, me leva, alluma la lumière … Et à ma grande surprise … Pas de sperme ! Des traces de liquide séminal très probablement mais aucune trace de sperme, ni sur les poils pubien, ni sur les cuisses, ni sur la serviette … ! J’avoue que outre le fait de ne pas avoir à m’essuyer (ou très peu) donc, j’étais curieux de savoir le pourquoi de cette différence par rapport aux autres fins de session, j’ai pensé au Dry Orgasm, mais étant donné qu’il y avait simulation du pénis, je ne peux rien en déduire …