#23205
aneveilaneveil
Participant

Bonjour @BodyExplorer,

A la lecture de vos témoignages une chose m’apparaît de manière assez évidente :
Au début nous avons tendance à avoir la tête remplie
d’instructions à faire et ne pas faire, penser à ceci ou cela… (pour moi cela a été un très très gros frein)

Je vous conseillerai de revenir à de la simplicité et de l’innocence
(à l’a manière dont enfant ou un ado nous découvrons la sexualité)
en vous focalisant sur vos sensations et votre plaisir. (de mon côté, contrairement au plaisir pénien,
le plaisir prostatique se passe très bien d’images érotiques, mais a davantage besoin d’écoute subtile
du corps et des sensations, mais chacun est différent)
Il s’agit surtout d’être branché sur ce que vit le corps et pas sur son mental, je sais que c’est très facile à dire…
(les images comme les pensées sont très liées au mental)
Les peurs, tabous, sentiments de culpabilité, certains états émotionnels, le fait de ne pas en parler à sa compagne, peuvent aussi constituer des barrières infranchissables pour accéder au plaisir prostatique car nous avons besoin avant tout d’une détente et d’une acceptation totale de ce que nous sommes.

Au début il s’agit d’éveiller les sensations de la zone Périnéo-anale, de la prostate et même des fesses et des autres parties du corps,
d’explorer tout en y trouvant du plaisir. (la prostate n’est pas isolé dans son plaisir et son éveil dépends aussi des sensations de l’anus, du rectum, du périnée etc…)
Pour rester sur du connu et progresser avec plaisir, on peut se masturber tout en expérimentant ces zones :
caresses, pressions du périnée, de l’anus, introduction d’un doigt, d’un gode, d’un plug ou d’un vibro.
La masturbation va vite devenir beaucoup plus riche, intense et la prostate se manifestera de plus en plus
à un point ou c’est le plaisir prostatique qui pourra déclencher l’éjaculation (l’idée étant de retenir ce moment le plus longtemps possible)
Cet entrainement avec un « Bootie S » inséré + masturbation (sans éjaculer) m’a permis d’éveiller assez efficacement ma prostate qui semblait totalement endormie. (sans éveil de la prostate, il ne se passe pas grand chose et ça peut même relativement désagréable) Cet « échauffement » était assez efficace avant de commencer une cession avec l’Aneros ou pour commencer à obtenir des orgasmes en « A-less » (sans rien d’inserré).

Je sais aussi que l’implication de sa compagne dans cette exploration peut être extrêmement fructueuse et ceci au delà de toute attente. (il y aurait énormément à dire là dessus)

Bon cheminement !