#23239
Avatarnydor01
Participant

Une fois que l’on a atteint le plaisir prostatique avec une aide externe comme l’Aneros, et qu’on l’on a identifié les mécanismes qui mène à ce plaisir, il me semble naturel de passer à l’étape suivante : l’orgasme prostatique sans accessoires par le moyen des contractions anales et des contractions du périnée. Pour ma part, j’ai abandonné l’utilisation de l’Aneros, et les contraintes de préparation qui vont avec. De fait, je n’en vois plus l’utilité. L’orgasme prostatique par contractions autonomes est une pratique naturelle comme la masturbation, le plaisir obtenu est plus subtile qu’avec l’Aneros, et au niveau mental, je le trouve bien plus satisfaisant.
C’est vraiment, me semble-t-il, une pratique à faire connaître, de la même manière que les autres méthodes naturelles d’accès à l’orgasme.
Encore une fois, je suis étonné qu’on parle pas plus (même sur ce blog).