#23251
Avatarnydor01
Participant

@Andraneros

Merci beaucoup pour votre réponse. Et merci d’avoir répertorié les occurrences sur le sujet.
Je vais essayer d’apporter des commentaires sur les points qui me paraissent essentiels.
En effet, personne sur ce forum, mais aussi hors forum, à ma connaissance, n’a décrit de méthode complète pour atteindre l’orgasme prostatique sans masseur.
C’est vraiment, je pense, non pas forcément un sujet tabou, mais un sujet méconnu et très peu maîtrisé. Au sens, à mon avis, où rares sont les personnes qui vivent cette expérience.
La plupart des interventions sur le sujet relèvent d’un vécu personnel, et les explications données, quoique très intéressantes, sont souvent fragmentaires.
À côté d’un effort d’analyse du processus, il conviendrait aussi de faire une synthèse des témoignages pour dégager des principes généraux à même de fournir une méthode globale.
Pour ma part, je crois qu’il y a un préalable incontournable : c’est le renforcement de l’ensemble des muscles qui participent à l’orgasme prostatique (périnée, anus et rectum) ; renforcement qui permet de mieux les identifier et de comprendre le rôle que peut jouer chacun dans le processus menant à l’orgasme prostatique. Parmi ces muscles, le périnée est à mon avis essentiel : de la puissance et de la maîtrise de ses contractions (avant même les contractions annales) dépend l’éveil des sensations internes. C’est lui, et d’abord lui, qui va permettre d’effectuer ce qui se rapproche d’un véritable massage de la prostate.
Ensuite, l’approche mentale est essentielle : faire l’effort de visualiser sa prostate encourage sa perception sensorielle. Dès lors, la prostate n’est plus un organe caché et inerte, elle devient accessible et sensible…
Voilà pour ces quelques précisions. La discussion reste ouverte…