#23310
AvatarRodward
Participant

Bonjour !

J’ai pu réaliser deux sessions, toutes deux différentes. La première a plus joué sur le plaisir, la deuxième plus sur des sensations.

La première a eu lieu 30min après mon réveil, suite à des rêves assez érotiques, laissant une certaine excitation et l’occasion d’être tranquille cette matinée là. C’était la première fois que j’expérimentais une session peu de temps après mon réveil. Elle a été relativement courte (30-45min) mais les sensations agréables ont été très rapidement présentes, cependant j’ai l’impression que le plaisir procuré peu de temps après le réveil, que ce soit par une masturbation ou une session d’aneros, est légèrement atténué, ou différente du plaisir procuré via un autre moment. Etant donné la durée relativement courte de la séance, je n’ai pas senti le besoin ou l’envie de finir par une masturbation et ai donc commencé la journée.

La deuxième eu lieu le surlendemain, durant l’après midi, a duré plus longtemps (1h30) cependant j’ai eu un peu de mal à « me mettre dans l’ambiance », c’est à dire à percevoir les premières notions de plaisirs qui ne sont apparus qu’une demi-heure après le début. Je pense que c’était lié à un manque d’excitation car cela s’est progressivement arrangé lorsque j’ai visualisé quelques pensées érotiques. Cette session ne donnait pas autant de plaisir que la précédente, cependant j’ai ressentis certaines sensations :

– J’avais déjà ressenti très brièvement des légères contractions physiques involontaires, généralement dans les mollets durant certaines de mes précédentes sessions, et durant celle-ci elles se sont de nouveau manifesté, mais un peu plus intensément, et sur diverses parties du corps (Bras, épaules, mollets, cuisses) et étaient parfois accompagnée d’une très étrange sensation d’envie de gratter, comme si une mouche se posait sur mon bras, ce que je pensais au début, mais lorsque je grattais pour satisfaire cette pseudo démangeaison, il n’y avait rien, pas de mouche ou d’insecte. Cependant la sensation de gratter était quand même assez forte, difficile à résister, mais je savais au fond de moi qu’il fallait que je me laisse faire car sinon les sensations retombent si j’essaie de gratter. Ces sensations n’étaient pas accompagnées de plaisir, à l’exception d’une seule fois vers la fin, mais très minime.

Peu de temps après la fin de ma séance achevée par une masturbation, en train de retrouver mes esprits, le téléphone sonna (Je portais toujours l’anéros), et durant l’entretien téléphonique, j’étais parfois pris de légère sensation de plaisir, ce qui me faisais un peu rire car je n’ai jamais autant pris de plaisir à parler à quelqu’un au téléphone haha

Bonne journée à tous !