#23409
bzobzo
Participant

cela fait plaisir de lire que quelqu’un là-bas dans le vaste monde du réel
vit des expériences similaires,
bienvenu sur le forum

le concept de « yeux ouverts, yeux fermés », deux types de sensations, n’est qu’un élément parmi d’autres
qui contribuent au plaisir prostatique
mais c’est une corde de plus à notre arc clairement,
je suis actuellement dans l’expérimentation de la meilleure façon de l’intégrer dans ma pratique,
de la rendre sans effort

mais les possibilités sont très intéressantes et vastes:
fusionner les deux types de sensations en un flux de sensations,
ce qui est ressenti, je l’ai vécu, quand c’est réussi,
comme d’entièrement nouvelles sensations, avec une intensité toute nouvelle aussi,
étonnant, assez extraordinaire en fait,
ou alors tantôt de favoriser l’une en injectant à intervalles plus ou moins réguliers de l’autre,
selon notre envie du moment,
on peut avoir une bonne séquence yeux fermés où on n’a plus du tout envie
de les ouvrir assez longuement et vice et versa, etc

pas évident, je trouve, car il s’agit de faire passer les commandes
d’ouvrir ou de fermer les yeux de l’esprit vers le corps,
du niveau conscient vers plus bas, trouver des automatismes en quelque sorte,
j’espère que je m’exprime d’une façon suffisamment claire,
de façon à ce que notre concentration ne soit pas perturbée
et que nous puissions rester entièrement concentrer sur le plaisir,
que notre cerveau ne reste qu’un réceptacle pour les sensations
sans aucune pensée parasite

trouver des automatismes donc, une intégration, j’y travaille,
peut=être simplement le temps suffira, s’habituer à cette action d’ouvrir et de refermer les yeux
en fonction de ce qu’on éprouve ou de ce qu’on a envie d’éprouver