#23412
AndranerosAndraneros
Modérateur

J’écris à nouveau la réponse à votre message @kirah, la première version ayant été avalée par l’accident d’exploitation de l’hébergeur du site NXPL.

Votre message @kirah nous dit que vous avez une longue expérience en matière de plaisir anal même si elle ne concernait pas directement le massage prostatique avant ces dernières semaines. Il nous permet de comprendre comment vous avez pu obtenir si vite un moment de plaisir aussi intense. Vos longues années d’expérience vous ont très bien préparé à cette évolution.

j’apprends à utiliser les muscles du sphincters en bloquant ma respiration et en contractant…

Je me suis mis dans la position d’Andromaque (califourchon sur le masseur prostatique…)

En vous lisant ainsi j’ai peur que vous ne soyez dans une démarche de chasse à l’orgasme via une attitude de contrôle sur vos contractions qu’illustrent le blocage de votre respiration et la position « dominante » qui vous interdisent toute véritable détente.

Je pense que vous avez vraisemblablement vécu votre premier orgasme prostatique mais, comme c’est souvent le cas, que vous ne l’avez pas reconnu pour ce qu’il était. Je pense aussi que, pour aller plus loin à l’occasion de vos prochaines sessions, vous devriez accorder plus d’importance à la notion de détente et de relaxation en évitant le blocage de votre respiration, en adoptant une position allongée ou sur le côté qui permet le relâchement musculaire de tout le corps.

Quand vous utiliserez votre Helix vous constaterez que ses premiers effets sont légers, subtils et qu’il ne faut pas les écraser pour qu’ils prennent de l’ampleur, pour qu’ils gagnent en intensité. Donnez du temps à votre corps pour accepter la manière dont l’Helix va agir en douceur pour générer des sensations qui peu à peu vont vous submerger.

Pensez que vous ne déclenchez pas l’orgasme ; vous créez seulement les conditions qui vont préparer votre corps à recevoir l’orgasme quand il sera prêt. Bon cheminement @kirah.