#23798
bzobzo
Participant

je comprends parfaitement ce que tu veux dire,
cependant plutôt que « ne rien faire », j’écrirais plutôt « laisser faire ».

tous mes derniers messages vont en ce sens,
être spectateur de son corps se faisant l’amour, laisser faire…

Ceci étant dit, avant d’en arriver là, il faut acquérir une technique,
cette première période demande qu’on s’interroge, cherche des conseils,
s’engage dans toutes sortes de directions avant de trouver la sienne

Les interviews de grands musiciens , concernant la technique, sont unanimes,
il faut oublier la technique, s’en dégager mais pour pouvoir y arriver,
il faut une maîtrise totale de celle-ci.
C’est un peu la même chose pour le sujet qui nous concerne.

Heureusement cela ne prend pas des années comme pour le piano ou le violon,
quelques semaines peuvent suffire.
Après il n’y a plus qu’à s’oublier et à laisser faire son corps,
il sait mieux que quiconque où est son plaisir.

Chez moi ce stade de l’apprentissage de la technique a été assez rapide,
ayant eu pendant des mois une pratique quotidienne, voire multi-quotidienne.
Pour le reste avec mes 10 ans de yoga derrière moi,
j’ai appris à écouter mon corps, en fait une grande partie du yoga consiste en cela,
être à l’écoute des messages de son corps,
donc pour moi la transition après a été finalement assez facile,
une fois la technique acquise et maîtrisée, j’ai pu ouvrir les vannes en grand,
tout est oublié, moi, la technique, j’ai pu laisser mon corps délirer
autant qu’il veut et comme il veut sans aucune contraintes,
on est aux premières loges, spectacle grandiose,
le plaisir dans tous ses états, sans aucun frein, sans aucune limite