#23805
fideliofidelio
Participant

Le plaisir sans aucune pudeur, ni retenue morale, physique ou psychologique aussi car on est essentiellement femme en train de se donner du plaisir, femme en train de jouir quand on s’enfonce un masseur prostatique dans le fondement

Oui, mais là stop ! @bzo tu as sans nulle doute l’esprit ouvert et tu te sens bien dans ton corps et dans ton esprit, mais ce n’est absolument pas le cas de tout le monde. Commencer par dire qu’on est une femme quand on s’enfonce un Aneros c’est foutre une trouille bleue à tous les gars (comme moi au tout début) qui se posent plein de questions sur leur masculinité. J’étais de ton avis au début de mon cheminement, et aujourd’hui je ne le suis plus du tout. Pour la simple et bonne raison que chaque homme possède une prostate et a donc le pouvoir d’apprendre à en tirer du plaisir. Jusqu’à preuve du contraire les femmes n’ont pas de prostate, et pour moi désormais la comparaison n’est plus valide. C’est une idée qui m’a excitée et fait peur tout à la fois au début, mais physiologiquement elle est sans fondement.
En ce qui me concerne, j’utilise mon masseur comme un bonhomme 😉

Qu’on ait tous en nous des traits de personnalité tantôt masculins tantôt féminins, c’est autre chose, et cela n’a rien à voir avec la sexualité.