#23820
AndranerosAndraneros
Modérateur

Votre idée @peri est excellente. Il faudra sans doute un peu de temps pour regrouper les points forts de l’expérience de nos amis qui se sont engagés dans ce cheminement. Adam (NXPL) avait commencé en janvier 2014 une forme de compilation à des fins pédagogiques ; épuisé par la multitude des tests à effectuer pour animer son blog il n’avait pas pu continuer (j’espère qu’il se porte mieux maintenant…). Depuis le forum a contribué à apporter de nombreux retours d’expérience mais en ordre dispersé.

Les premières interventions sur ce nouveau sujet montrent qu’il sera utile, et je pense nécessaire, de bien séparer deux domaines qui se superposent dans le forum. L’un est le massage prostatique basé sur l’utilisation d’un masseur destiné à être utilisé sans les mains. L’autre est la recherche de l’orgasme prostatique par tout autre moyen. Comme son nom l’indique le Traité d’Aneros ne concerne que le premier point. C’est à la fois son avantage, il est plus concis et son inconvénient, il ne parle pas de tout.

Je pense important d’ajouter explicitement un point souvent mentionné dans les forums mais absent du traité. Il s’agit de l’état d’esprit avec lequel un débutant doit engager une session sans rien en attendre en terme de plaisir ni d’orgasme, en ne réagissant qu’à ce qui se produit, non à ce qui ne se produit pas. Même si l’objectif du cheminement est de découvrir la jouissance prostatique, chaque événement de la session doit être vécu positivement dans ce qu’il est indépendamment de l’objectif ultime. Il faut avoir présent à l’esprit que l’on ne force pas mécaniquement l’orgasme de la prostate (comme celui du pénis) ; on le reçoit quand on est prêt à le vivre.

Bon cheminement à tous.