#23931
bzobzo
Participant

j’ai quelques conseils à donner
mais ils sont assez radicaux , donc tu en fais ce que tu veux.

D’abord laisse tomber les masseurs avec vibrateur pour l’instant,
une des plus grandes erreurs que peut faire un débutant, c’est de croire que les vibrations
peuvent remplacer les contractions volontaires que l’on peut faire avec les muscles de l’anus,
du périnée et autres muscles aux alentours pour aller taquiner la prostate.
Or ce n’est pas cela du tout, c’est juste un succédané, un très pauvre succédané même.

Les masseurs avec vibrations, on ne devrait commencer à les utiliser
que quand on maîtrise parfaitement les contractions volontaires,
quand on sait comment aller chercher son plaisir de cette manière, quand on a acquis une expertise certaine.
Les vibrations alors deviennent des prolongements, des extensions exotiques, surprenantes de ces mouvements du masseur
qu’on génère avec les contractions, ils sont un réel plus.

deuxième conseil, laisse tomber le porno.
le plaisir prostatique, c’est se faire l’amour, pas besoin de porno pendant,
tu regardes pas du porno en faisant l’amour avec madame en regardant par-dessus son épaule un écran,
enfin j’espère pour vous…
à la limite avant pour te mettre en condition
mais même, moi personnellement je préfère partir de zéro et faire monter l’excitation en moi,
cultivée entièrement de a à z dans mon petit potager bio,
pas de l’importé par avion frigo

troisième conseil,
là je vais faire froncer les sourcils d’au moins une personne sur ce forum qui m’a déjà interpellé à ce sujet,
considérant que ce genre de description du massage prostatique, cela pouvait effrayer les débutants
mais moi je crois qu’il n’y a vraiment rien à craindre donc je récidive.

Tout homme a une part féminine en lui, le plaisir prostatique,
c’est le plaisir et la jouissance de cette part féminine en nous.
Dès lors au plus on laisse cette part féminine prendre les commandes de notre corps,
au plus on va éprouver de plaisir.

Cela ne se fait pas en une fois, cela ne se fera sans doute jamais pour certains,
il n ‘est pas évident de commencer à bouger son cul comme si on était une femme en chaleur
et il n’est pas évident de plus en plus se laisser aller dans cette direction,
s’offrir au masseur comme on s’offrirait à un sexe qui nous pénètre,
s’abandonner entièrement à son plaisir sans aucune retenue,
j’utilise à dessein des images crues et provocantes
pour que tu aies rapidement une idée précise de ce que je veux dire

une belle et bonne séance d’une heure,
où on a éprouvé de nombreux orgasmes prostatiques, certains parfois de plusieurs minutes,
on se sent merveilleusement bien après,
un sentiment de plénitude, de bien-être, de quiétude, on se sent bien dans son corps,
inhabituellement calme, assagi,
et on sent qu’on n’a rien fait de mal, pas l’ombre d’un geste, d’un gémissement (et dieu sait s’il y en a eu…)
qui justifierait de la culpabilisation ou avoir mauvaise conscience

on ne s’est pas efféminé d’un iota, ni devenu plus homosexuel qu’on était avant la séance,
c’est juste une sorte de jardin secret qu’il nous ait possible, nous hommes, de cultiver, d’en jouir
et qui au contraire va enrichir aussi notre vie en couple,
nos rapports aux autres