#24069
AndranerosAndraneros
Modérateur

@fredd vous avez su faire preuve d’une grande sagesse qu’il me paraît utile de commenter pour tous nos amis qui éprouvent des difficultés semblables aux vôtres.
1. Vous avez su prendre du recul par rapport à une situation vécue comme un blocage. Ce faisant vous avez dédramatisé et écarté le stress qui vous envahissait. Vous ne le mentionnez pas explicitement mais je suppose que pendant cette période de pause prostatique vous avez pu retrouver des sensations normales lors de vos rapports avec votre compagne et vous rassurer sur la qualité de vos érections.
2. Votre dernière session de massage prostatique vous « a procuré un plaisir intense ». Vous n’avez donc rien perdu par rapport à votre expérience initiale et vous êtes toujours capable de vivre des orgasmes divins comme vous le rapportiez dans votre message d’ouverture.
3. Vous avez finement testé votre excitabilité par une expérience indirecte

Le lendemain, j’ai passé une heure dans un sauna gay, uniquement pour faire monter l’excitation. l’érection était bien là.

Je suppose, encore une fois, que cette expérience n’était pas totalement nouvelle pour vous. Ainsi vous évitiez toute tension parasite et pouviez vérifier que votre excitation produisait bien les effets désirés.
4. Vous avez su enfin retrouver votre compagne sans angoisse et avoir avec elle « des rapports tout à fait normaux ».
J’en suis très heureux @fredd.

Rien n’est jamais sûr en ce domaine, mais c’est plutôt encourageant. Peut-être qu’il y a un chemin vers les deux plaisirs.

Personnellement j’en suis persuadé, tout comme @aneveil. Je pense aussi comme lui que vous aurez tout à gagner en abordant le sujet de du plaisir prostatique avec votre compagne. Bien entendu c’est vous qui la connaissez, et non pas nous autres membres du forum. Mais la qualité d’une relation se renforce quand peu à peu, avec délicatesse et respect, chacun ouvre à l’autre des accès à son ou ses jardins secrets. En effaçant peu à peu l’image au profit de la réalité de votre personne vous renforcez les liens et l’intimité de votre relation avec votre compagne.

Je peux témoigner que cette attitude peut avoir des effets multiplicateurs insoupçonnés sur l’intensité érotique de vos rapports. Cela est d’autant plus vrai que plus vous connaîtrez le plaisir prostatique, plus votre sensualité et votre sexualité en seront affectées (pour le meilleur !) et plus votre compagne le remarquera. Si elle tient à vous autant que vous à elle, partager votre secret lui permettra de vous encourager et d’éliminer définitivement tout votre stress. Votre nouvelle aptitude à la jouissance et la confiance dont vous aurez témoigné l’aideront aussi, à son tour, à explorer son propre plaisir avec votre complicité.

Si, à l’occasion d’une première discussion, elle semble ne pas vouloir partager l’expérience, ce n’est pas un drame. Dans notre société elle peut légitimement avoir des difficultés à envisager cette autre forme de plaisir masculin. Reprenez votre relation sans rien changer. Mais la graine sera semée et au fil de votre propre évolution et de ses effets sur votre couple elle germera et produira ses fruits, plus tard.

Bon cheminement @fredd.