#24083
PeriPeri
Participant

Bonjour,

Suite à une séance réjouissante, hier soir, je souhaite revenir sur un sujet abordé par Andraneros

Pour ton organisme cette nouvelle forme de jouissance est inconnue et trop forte ; il se protège par un réflexe instinctif de contraction comme il le ferait devant n’importe quel autre danger.

et repris par Rodward un peu plus haut :

C’est exactement ça, mais heureusement, quand cette nouvelle sensation se renouvelle, je me détends de plus en plus progressivement, mais je suis heureux de lire que ce réflexe est chez tout le monde et non seulement moi^^

Depuis la rentrée, je constate avec résignation des contractions réflexes au moment où justement les choses devenaient intéressantes. Cependant je ne me suis pas résigné. Pour compenser le manque d’intensité de me session avec masseur, j’effectue des sessions sans masseur. A chaque fois, l’énergie s’intensifie mais pas de crescendo orgasmique.
Hier soir, ayant l’impression d’avoir atteint une sorte de sommet de plaisir sans masseur, me vient l’idée pleine de désirs d’utiliser mon Peridise le plus petit. Je l’introduis, puis une contraction de blocage survient et se dissipe vite (il ne faut pas oublier de se détendre quand même). A présent je suis en confiance, je me rassure avec le souvenir que je ne peut me crisper avec ce masseur de petite taille. Rapidement la tension de l’excitation dans mon bassin se propage vers le haut. Ayant à nouveau l’impression d’avoir atteint un sommet, je décide de passer à l’Eupho. Lui aussi, dans le passé, m’avait servi avec une présence plus discrète que l’Helix. Résultat des sensations et une excitation accrues, sans perte de contrôle toutefois. Bien détendu, avec un désir très fort pour une stimulation qui pourrait me submerger, pourquoi ne pas refaire un essai avec l’Helix ?
Bingo ! Les fameuses vagues de satisfaction ont déferlé pour me ravir. Elles ont assailli mes centres nerveux l’un après l’autre, ont enveloppé mon cerveau dans une ouate grisante, et, avant de finir, sont parvenues à mon coeur en provoquant une intense sensation d’amour.

Amour et félicité.