#24087
AndranerosAndraneros
Modérateur

Le doute est une attitude très négative pour vos sessions. Il contribue à tuer l’excitation qui est un des piliers du plaisir prostatique et ainsi a souvent un effet auto-réalisateur. C’est aussi vrai pour notre pratique du massage prostatique que ce l’est pour la performance sportive ou la réalisation d’objectifs professionnels.

Essayez de prendre du recul par rapport à votre pénis, voire de ne plus y penser. Dissociez ce que vous ressentez pendant vos sessions de ce que vous ressentez pendant vos masturbations traditionnelles. Concentrez-vous sur ce qui se passe à l’intérieur et non plus à l’extérieur de votre corps. Plus vous y parviendrez, plus vous vous apercevrez que votre membre, loin d’être inerte, réagira dans une nouvelle logique de plaisir sans que vous ayez besoin d’y penser.

Bon cheminement @louxxor.