#24187
AndranerosAndraneros
Modérateur

Pour aider votre compagnon @kate il me paraît utile d’aborder non seulement les conditions particulières de vos sessions mais aussi le contexte dans lequel se déroule votre magnifique expérience.

-A ) Les conditions générales de cet apprentissage particulier.

J’ai offert un Aneros Helix à mon amoureux et lui fait ai un résumé du traité d’Anéros parce qu’il ne le lira pas, et qu’il m’a demandé de l’accompagner in-vivo dans ce voyage.

1. Ce cheminement vers une autre forme de jouissance est extrêmement personnel, au moins dans sa phase initiale. Est-ce vous qui initiez cette démarche alors que votre compagnon est plus naturellement soit neutre soit réservé pour se lancer dans cette découverte ? Ou bien est-il demandeur lui aussi mais en se sentant freiné ou bloqué pour avancer seul ?
2. Avez-vous commencé à explorer votre « relation amoureuse » au-delà de la séquence traditionnelle désir, préliminaires, étreinte, satisfaction et votre compagnon est-il aussi passionné

par ce que peut offrir le corps et la relation amoureuse comme moyen de se libérer et de se vivre dans une extase régénérante.

que vous l’êtes ? Avez-vous déjà pu partager des pratiques tantriques ou assimilées ?
3. Votre compagnon est-il à l’aise avec la stimulation anale et d’autres stimulations non conventionnelles (pointes de seins…) ?
4. Votre compagnon est-il à l’aise avec l’utilisation de jouets pour accompagner sa jouissance ou la vôtre ?
5. La masturbation est-elle une pratique naturelle pour votre compagnon ?

Chaque réponse soit négative soit plutôt négative met en lumière un frein potentiel à la découverte de l’orgasme prostatique pour votre compagnon et devrait vous conduire à mon avis à en discuter avec lui pour l’aider à surmonter cette difficulté.

6. Y a-t-il une différence d’âge, de maturité sexuelle ou d’expérience entre vous ? Y a-t-il un risque que votre ambition en matière d’épanouissement sexuel lui fasse peur ou bien partage-t-il cette ambition ?
7. Votre compagnon est-il familiarisé avec les pratiques de relaxation, de méditation, de respiration abdominale profonde, de relâchement musculaire ?
8. Savez-vous s’il lit les pages de NouveauxPlaisirs et du forum associé ? Ou celles d’autres sites spécialisés sur le même domaine ?
Votre démarche est formidable mais vous savez qu’« on ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif ».

Je vais doucement y amener mon compagnon.

A ce stade le mot « doucement » est très important.

-B ) Les conditions particulières

Est-ce possible que certain hommes ne sentent rien ?

1. Il est tout à fait normal qu’il ne sente pas sa prostate alors qu’il commence à peine à découvrir cette forme de stimulation (voir le sujet Localisation prostate). A mon avis ce n’est pas le plus important et ce n’est pas un obstacle à ses futurs progrès.

Il apprécie ces caresses pour la sensation de remplissage et cette sensation s’associe de suite avec une érection, donc fait diversion immédiatement. Ensuite c’est comme un mécanisme en route pressant et je sens aucune possibilité de retour en arrière… Avec Anéros même schéma, introduction, érection, éjaculation…bel orgasme et là il souhaite rester avec l’Anéros en lui pour sentir l’autre sensation…comme il dit.

2. L’érection est un bon signe de son excitation. Mais son « mécanisme du plaisir » n’a pas encore ouvert une autre voie de la jouissance. Il faut donc qu’il apprenne à intérioriser sa perception et à renoncer à la primauté du pénis. Il y aurait donc besoin de commencer ces stimulations par une période de relaxation formelle, comme le conseille le traité d’Aneros dans l’étape 4.
3. Vous devez prendre conscience que pour certaines personnes le cheminement vers le plaisir prostatique peut prendre du temps voire beaucoup de temps en comparaison avec d’autres. Je vous souhaite d’avancer très vite, mais si ce n’est pas le cas soyez patients, méthodiques et surtout confiants.

N’hésitez pas à poser d’autres questions quand vous en éprouverez le besoin. Encouragez votre compagnon à intervenir directement sur le forum, cette démarche en elle-même sera un signe de son ouverture à cette formidable aventure. Bon cheminement à vous deux @kate.