#24428
bzobzo
Participant

oserai-je écrire que j’entre dans un stade de maturité de ma pratique…

ces quelques semaines d’arrêt m’ont font apparemment beaucoup de bien,
même si ma technique est restée la même,
il y a tout de même à présent des différences fondamentales.

je ne brûle plus les étapes,
je fais monter le désir progressivement, je prends le temps de bâtir un socle,
une piste de décollage pour mon plaisir
et quand vient le premier orgasme, il est massif, il est dense, il fleure déjà bon le super O
qui vient désormais immanquablement plus tard couronner ma séance,
voire plusieurs si séance très longue

avant j’ai écris qu’il m’arrivait déjà parfois d’éprouver un premier orgasme en moins d’une minute
et c’était vrai,
ma séance était en montagnes russes, je prenais jamais le temps de cette lente progression
qui exigeait des préliminaires patients qui permettent de mettre la machine en route durablement
et d’arriver à pleine puissance comme un immense cargo fendant les flots après un certain temps

aussi je ne fais plus tous les jours une séance,
cela devient une routine, cela banalise la pratique,
par période cela va mais si cela devient systématique durant des semaines, des mois
comme cela a été le cas avec moi

j’attends désormais de ressentir les petites démangeaisons, les petits chatouillis dans le fondement,
ils m’indiquent que les batteries sont rechargées
et que le tigre est prêt à rugir à nouveau

actuellement cela me fait un rythme de 2,3 séances par semaine