#24436
AndranerosAndraneros
Modérateur

Bienvenue sur le forum @northrop. Il est arrivé que des membres de notre forum se plaignent d’effets secondaires indésirables voire gênants consécutifs à leur pratique du massage prostatique. Vous nous faites le tableau d’une situation exceptionnelle qui va bien au-delà de ces rares témoignages.

Votre description mélange deux symptômes qui, à mon avis, relèvent de formes de traitements différents.

En juillet-août, la fréquence des sessions s’est rapprochée, avec une forme d’addiction.

mon corps ne veut pas s’arrêter. Impossible d’aller dormir sans sentir mes muscles se contracter et mes jambes vibrer.

L’addiction, dérèglement du comportement, est maintenant bien prise en charge dans des unités spécialisées présentes dans de nombreux hôpitaux. Les réactions réflexes incontrôlables de votre corps demandent vraisemblablement un traitement bien différent même si ce traitement peut comporter un travail d’analyse auprès d’un psychiatre, au-delà de la seule prise en charge pharmacologique. Dans tous les cas vous devez vous adresser à un médecin.

Vous nous dites :

je suis plus focalisé sur la façon d’arrêter ce cauchemar. De plus, j’ai pu lire que les manifestations de Kundalini sont liées à un éveil spirituel demandant souvent des années de pratique.

Tout traitement sans médicament s’appuyant sur des pratiques d’origine orientale (yoga, tao, tantra, acupuncture, etc.) ou occidentale (sophrologie, relaxation, hypnose, etc.) peut prendre plusieurs semaines voire plusieurs mois avant que vous n’en sentiez tout le bénéfice. Compte tenu de l’état d’urgence dans lequel vous vous décrivez, il me paraît donc inévitable de consulter votre médecin traitant, en respectant le « parcours de santé » réglementaire de l’URSSAF et de lui demander, selon l’analyse qu’il fera avec vous lors de la consultation, de vous aiguiller soit sur un spécialiste de l’addiction, soit sur un neurologue (réflexes musculaires handicapants), soit éventuellement aussi sur un psychologue ou psychiatre.

Pour aborder avec votre médecin le sujet de votre utilisation d’un masseur prostatique vous pouvez vous appuyer sur le site de la société High Islanf Health qui est spécialisée dans la vente de produits destinés au traitement paramédical de différentes affections dont les hémorroïdes et l’hypertrophie bénigne de la prostate. (Les effets orgasmiques des masseurs prostatiques n’ont été repris que plus tard par la filiale Aneros spécialisée dans ce domaine.)

Vous nous dites :

Ou pour le pire, psychologue?

Pourquoi ? Cette réaction n’est-elle pas le signe que vous craignez la mise au grand jour de blessures mal cicatrisées que votre inconscient veut garder enfouies ? Les psychologues ne sont pas les médecins de la folie, ils sont les médecins de l’âme, des personnalités en équilibre instable que notre mode de vie fabrique à la chaîne.

Vous pouvez réduire l’intensité de votre angoisse en considérant sérieusement que votre expérience vous donne l’occasion de réparer des fêlures déjà existantes même si vous ne les voyiez pas.
Il vous faut prendre du recul. Pendant quelques jours ce peut être fait à l’aide de médicaments ; pendant quelques semaines ou mois ça peut être fait avec l’aide d’un soutien psychologique ; à plus long terme @peri vous donne le meilleur conseil en vous proposant de vous initier à des disciplines qui aident à mieux associer votre corps et votre esprit.

Bon rétablissement @northrop.