#24505
JieffeJieffe
Participant

Bonjour,

Je pense vous devoir quelques explications. Je n’écris pas ce message pour me faire plaindre ou chercher un quelconque soutient, mais je ne voudrais pas laisser planer le doute de la malveillance en confirmant que ma pratique doit rester clandestine. Ma femme a enchainé ces dernières années deux maladies graves et plusieurs interventions chirurgicales lourdes. Elle est aujourd’hui en voie de guérison, mais très dépressive, à juste titre. Je pense qu’elle vient de traverser plusieurs fois l’enfer. Vous comprendrez qu’elle n’est pas disponible pour la sexualité, et culpabilise vis à vis de moi. De plus son état dépressif modifie à mon sens sa perception des choses. Alors je ne sais pas comment elle prendrait ce désir de pratique, et dans la crainte que ça ne rajoute à son malheur, je préfère ne pas lui en parler. Ça pourrait éventuellement la rassurer, mais ça pourrait également la culpabiliser plus encore. Je ne sais pas vraiment et préfère jouer la carte de la sécurité.
Voilà, je préfère clarifier les choses, je sais que la lecture de mon premier message peut générer des pensées négatives. Le choix n’est peut-être pas le bon, mais il est fait dans un but bienveillant.