#24564
bzobzo
Participant

plus haut,j’écrivais des choses du genre :

mes mains, les contractions volontaires avec le masseur,
c’est tout ce qu’il y a de mâle en moi

force est de constater que cela devait être sans doute encore quelque stupide fierté machiste
qui s’exprimait en moi, qui me faisait croire que c’était le mâle en moi
qui bougeait mes mains et le masseur pour me procurer le plaisir,
alors qu’en fait aujourd’hui je me suis bien rendu compte qu’il n’en était rien,
que durant la séance il n’y avait plus une once de mâle en moi,
juste une femme se caressant, bougeant lascivement et se donnant du plaisir
avec une sorte de dildo bizarroïde, de forme ondulante et plutôt petit, enfoncé entre ses jambes

enfin quand j’écris qu’il y avait juste une femme,
c’est faire peu de cas du sorte de petit miracle qui s’accomplit là,
d’un mystère à l’oeuvre car il s’agit vraiment d’une prise de possession de l’intérieur,
d’un changement d’identité sexuelle le temps de la séance

mystère à l’oeuvre mais en même temps finalement c’est assez simple,
vous aguichez votre prostate, celle-ci va éveiller une femme enfouie en vous,
coulée dans vos fondements comme un volcan semblant éteint depuis toujours.

Vous, votre boulot consiste au fil des jours et des séances
à la laisser prendre de plus en plus les commande de votre corps,
cela ne se fait pas en une fois, je sais de quoi je parle,
mais une fois que vous y arrivez, c’est open bar