#24744
AndranerosAndraneros
Modérateur

Vous nous dites @michdalm

J’étais jusqu’à présent concentré sur la technique pure et le contrôle en prenant le Traité comme un mode d’emploi avec des items à cocher avant de passer à l’étape suivante

Vous mettez le doigt (en tout bien tout honneur!) sur une difficulté que doivent vaincre de nombreux débutants dont la nature est cérébrale et qui ne savent pas se laisser aller spontanément. J’en sais quelque chose. Dans cette situation, moins on en fait, plus on parvient à laisser le corps s’exprimer, plus on se met à l’écoute de ce corps, mieux on perçoit la naissance des premières ondes de plaisir prostatique.

Cette attitude suppose une totale confiance dans son aptitude à éveiller sa prostate, le questionnement perpétuel ou pire le doute conduisent à forcer le résultat et le plus souvent à ruiner la session.

– Puis ces spasmes deviennent réguliers dans le temps, je pense que c’est ce que vous appelez des vagues de plaisir, la sensation de chaleur et le plaisir ténu qui l’accompagne monte et descend au même rythme…
– Puis c’est l’escalade ou mon corps réagit comme je le décrit plus haut mais sans ressentir un boum dans mon cerveau. Juste que c’était agréable de se sentir son corps s’abandonner mais pas plus.

Eh oui ! Vous y étiez ! L’une des difficultés à reconnaître au tout début le plaisir prostatique c’est qu’il peut ne pas y avoir de « boum ». Il n’y a qu’une montée progressive, initialement à peine mesurable, du plaisir.

Je n’en suis pas sûr mais je pense que je me suis demandé ce qui m’arrivait à ce moment là et que cette impression nouvelle pour moi m’a empêché de le voir comme un intense plaisir.

Bien avant de comprendre que je vivais mes premières ondes de plaisir prostatiques je ressentais ces ondes comme des crampes légères qui descendaient dans l’arrière de mes fesses et de mes jambes et qui montaient dans le dos le long de ma colonne vertébrale. Quand la lecture des bons forums m’a permis de comprendre que je n’avais pas de crampes mais des vagues de plaisir, mon changement d’état d’esprit m’a permis de m’abandonner à ces vagues qui ont enfin pu prendre de l’ampleur jusqu’à devenir véritablement orgasmiques.

Vous êtes beaucoup mieux parti que ce que me faisait penser votre premier message. J’en suis très heureux. Bon cheminement @michdalm.