#24787
AvatarVoyageur
Participant

D’abord merci beaucoup d’avoir pris le temps de me lire. Je suis entièrement d’accord avec vous. Lorsque j’écrivais « le reste se fait tout seul » j’entendais par là qu’une fois passé le stade de la relaxation – ce qui n’a pas été si facile pour moi – il n’y a pas grand chose d’autre à faire. Si ce n’est doser et s’amuser avec les contractions volontaires. C’est donc ce mélange subtile entre lâché prise et se connecter avec l’intérieur de son corps.
Après une nouvelle expérience hier soir, j’ai expérimenté la chose suivante pour aider à mieux me percevoir de l’intérieur. J’ai tout simplement essayer de visualiser l’Helix, sa forme, et l’endroit où il rentre et comment il épouse le corps. Peut être que ceci n’était qu’imagination mais cela m’a bien aidé.
J’ai pleinement profité de cette nouvelle session. J’ai décollé deux trois fois très fortement. A nouveau, je ne m’avance pas sur le BIG O. Je ne sais pas trop ce que ça veut dire. Je ne sais pas si je l’ai expérimenté ou non. Je crois que j’essaie de ne pas trop y penser, car il ramène – j’ai d’ailleurs lu un commentaire dans ce sens sur ce forum – vers une conception de l’orgasme masculin tel qu’on le connaît. On cherche et on attend une explosion et cela peut mener à la frustration. Pour l’instant ce que je ressens ressemble plus à des vagues de plus en plus fortes qui me propulsent vers le haut. Et cela me va très très bien. J’ai même fini par m’endormir dans ce plaisir. Sans m’en rendre compte. Et je me suis réveillé deux trois heures plus tard avec mon jouet toujours en moi. 🙂

Je vous remercie donc à nouveau pour le traité car sans lui je ne sais pas si j’aurais su trouver ce trésor magnifique qui s’ajoute à la gamme de tous les autres plaisirs. Bonne journée ou soirée à tous.