#24798
AndranerosAndraneros
Modérateur

C’est dommage, @Rodward, que ton cheminement ne te t’apporte plus autant de satisfactions qu’il y a quelques mois. L’absence de progrès, voire un certain recul dans les sensations que t’offrent tes sessions, est un facteur de découragement naturel mais c’est bien de garder l’espoir comme tu nous le dit. Depuis que tu lis les messages de notre forum tu sais que le cheminement vers le super O’ n’est pas linéaire.

Les difficultés que tu as pour bien organiser tes sessions contribuent vraisemblablement beaucoup à cette situation. Il est réellement difficile de lâcher prise, de se laisser à aller quand on n’est pas dans des conditions confortables et l’esprit serein.

Tu nous as dit que ta chambre est peu chauffée. Le froid est un facteur négatif pour tes sessions. Pourquoi n’essaies-tu pas maintenant de faire tes sessions au chaud sous la couverture quitte à placer une bouillotte dans ton lit (il existe maintenant des bouillottes que tu peux chauffer au four à micro-ondes et d’autres que tu peux chauffer (dans l’eau bouillante) quand tu veux, laisser refroidir, stocker et utiliser plus tard en écrasant la bouillotte entre tes doigts pour faire ressortir la chaleur.

La taille de la prostate est une question qui revient souvent. De mon point de vue ce n’est pas la clé du problème. Cette opinion ne nie bien évidemment pas le fait qu’un modèle plus gros pourrait mieux te convenir. C’est éventuellement à essayer en sachant que cela peut ne rien changer. Dans les forums, plus les intervenants sont des débutants plus ils s’interrogent sur la taille ou la localisation de leur prostate, plus ils sont expérimentés (« rewired ») moins ils s’en préoccupent.

Ne pas boire pendant la journée ne signifie pas que la vessie soit vide. La vessie est vide après le passage aux toilettes à condition de bien la vider ce qu’on ne fait pas toujours correctement. Cela dit cette expérience répétée trois fois en trente minutes est bien la conséquence de l’activité du masseur. On peut trouver sur les forums spécialisés des messages qui abordent le même sujet, beaucoup plus souvent sous la forme de questions que de témoignages. Cette conséquence peut être autant psychologique que physiologique. C’est la première fois que tu mentionnes un tel besoin. A ce stade je n’en tirerais pas encore de conclusion.

La solution que propose @bzo, intéressante en terme d’expérience sensuelle, n’est applicable que par ceux qui maîtrisent totalement l’organisation de leurs sessions soit parce qu’ils vivent seuls soit parce qu’ils partagent complètement leur vie sexuelle avec leur entourage. Je pense que ce n’est pas ton cas.

Ce besoin d’uriner pourrait signifier que ta vessie est plus stimulée que ta prostate. Dans ce cas tu pourrais essayer un masseur un peu plus court ou de moins enfoncer celui que tu utilises si tu peux jouer sur ce paramètre.

Cette proposition est à l’opposition de celle que je fais plus haut en suggérant un masseur plus gros qui pourrait agir encore plus sur ta vessie. C’est à toi d’expérimenter en jouant d’abord sur les conditions matérielles de tes sessions.

Bon cheminement @Rodward.