#24898
AvatarRodward
Participant

Bonjour,

Ces derniers jours, depuis ma dernière séance, j’ai une libido qui a explosé.

Je m’étais même masturbé 2 fois hier, ce qui arrive rarement, et hier soir, je me suis couché vers 23h15, mais avant de m’endormir, j’étais encore sous l’influence de pensées et désirs sexuels.

Occupant ma pensée, je réfléchissais depuis deux jours à essayer de passer une nuit avec l’aneros inséré, pour voir ce qu’il pouvait se passer. (J’étais en pyjamas, mais les vêtements sont très larges)

Hier soir j’ai donc franchi le pas, vers minuit j’ai inséré mon aneros lubrifié, passé aux toilettes et reparti me coucher. Les petites contractions involontaires ne se sont pas faits attendre, ce qui troublait mon endormissement mais j’essayais de ne pas me concentrer dessus et de me détendre vraiment pour essayer de basculer vers l’endormissement.

Je n’ai du réussir qu’à « m’endormir » vers minuit et demi, mais réveillé vers une heure et quart du matin car je n’arrivais à dormir totalement, je recevais des informations en permanence de la prostate ce qui troublait le sommeil. C’est comme si d’un côté le cerveau voulait relâché mais il était harcelé par autre chose, qui le stimulait.

A une heure et demi donc, je décide de l’enlever car je n’avais pas beaucoup de sensations et encore moins de plaisir (trèèèèèèès léger par moments). Par contre j’ai eu des montées de chaleur et spasmes musculaires, non lié au froid car sous ma couverture bien chaude.

Avant de l’enlever, je me suis masturbé pour enlever cette pression sexuelle qui m’étouffe un peu depuis quelques jours.

Et une fois retiré, je reprend peu à peu mes esprits, mais je me rend compte que j’ai une atroce envie de vomir, qui n’est partie qu’un quart d’heure plus tard, envie de vomir, qui je pense, est lié au trop grand nombre d’information arrivé au cerveau dès le « réveil »…

Voilà, je voulais partager cette expérience, avoir pourquoi pas quelques retours

Bonne journée à tous !