#24899
JieffeJieffe
Participant

Finalement si je comprends bien, tu as bien fait d’écouter la petite voix 🙂

e suis en train de changer, le plaisir épanouit, le plaisir ouvre l’esprit, le plaisir fait sourire,
on sent la vie couler dans nos veines, le plaisir rend calme, le plaisir rend apaisé,
on se sent bien avec ce petit secret en soi,
cette flamme susceptible d’être allumé à tout moment au creux des reins

C’est un peu ce que j’espère, que la découverte du plaisir prostatique m’apaise, bien que je ne sois pas particulièrement ni inquiet, ni stressé, ni même dépressif. Mais j’ai comme l’impression que cette découverte peut nous permettre d’être plus serein dans la vie, plus ouvert, plus compréhensif et indulgent envers autrui. Il n’y a qu’à voir notre ami Andranéros qui fait preuve de tant de disponibilité et de bienveillance pour aider chacun de nous, cette dévotion qu’il affiche le long de nombreuses discussions. Il était peut-être déjà comme ça avant….mais il me plait de penser que comme tu le dis, le plaisir, ce plaisir, peut nous permettre de trouver une certaine paix et une certaine stabilité. Médicalement, je crois savoir que le plaisir, l’orgasme, est libérateur d’hormones excellentes pour le corps humain.
Il me plait également de penser que la pratique du massage prostatique a une dimension presque spirituelle. Et si l’on se réfère aux écrits de personnes telles que toi, et il y en a eu d’autres (je pense à Hyménée et Lucky entre autres), on ne peut s’empêcher de penser qu’il se passe quelque chose (de bien) dans la pratique de l’Aneros, qu’elle transforme les personnes qui atteignent un certain niveau. Cela va clairement au delà de la simple pratique sexuelle. On ne retrouve pas ça dans la pratique de la masturbation…
Bref, un peu de mal à m’exprimer ce matin, mais l’essentiel est là.
Dirais tu que cette pratique a changé tes rapports avec les autres?