#24932
AvatarVoyageur
Participant

Il me faut absolument continuer ce témoignage, pour le plaisir de partager mes découvertes, et continuer de croire que d’autres suivront ce chemin de plaisir.
Je sais, il va falloir que je me calme un peu, car je n’espace pas les sessions de deux trois jours pour l’instant. Trop de choses à découvrir. Mais ça va venir…
Après une session agréable mais avec seulement de tous petits orgasmes, j’ai pu faire un petit bilan. Pourquoi celle-ci était moins bien ? Tout simplement, un temps de relaxation plus court, un peu de précipitation, trop envie de retrouver ce que j’avais vécu la veille. Je n’avais pas réussi à m’abandonner suffisamment. ce n’est pas si grave, car même ces moments moins intenses sont tout de même des moments agréables.
Hier nouvelle expérience. Un long temps de relaxation. Je sens mon corps qui m’appelle et qui veut commencer. Mais je le fais languir. On a le temps. Phase 2. Recherche douce des contractions involontaires. Ca marche super bien ce soir. Génial. Je sens le plaisir monter en flèche. Encore une fois, je dis à mon corps d’attendre. On a le temps, suis-je obligé de lui répéter.
Puis bizarrement les contractions involontaires s’arrêtent au début de la phase 3 où je souhaitais chercher l’orgasme. Que se passe-t-il ? Bizarre. Pas grave je me dis, ça va peut être revenir. On verra. Est-ce que j’ai trop fait attendre mon corps ? S’est il fatigué ?
Je tiens une petite contraction volontaire. Une vague de chaleur se répand en moi doucement. Ca fait du bien. C’est bien aussi comme ça. Je suis très décontracté. Pas de tension dans les abdos comme précédemment. C’est chaud. C’est si chaud. Ca va dans tout le corps. Dans mon cerveau. Ensuite je crois que je n’aurai même plus de mot pour décrire ce qu’il s’est passé. Je me suis littéralement envolé dans une immense bulle de chaleur. Mon corps était en flamme mais détendu. Puis la sensation que ça s’est ouvert. Et un torrent de plaisir gigantesque. Le seul mot efficace serait un énorme WHOA. Un orgasme hors du commun. Tout en restant calme. Sans pulsations. Sans tension. Et ça dure. C’est gigantesque. Je n’ai aucune idée du temps qui passe. Je suis juste emporté. Lorsque je retombe, je m’aperçois que mon sexe est tendu à l’extrême, mon coeur palpite et j’ai du mal à reprendre mon souffle. Mais pendant l’orgasme je planais. Je n’ai pas réussi à réitérer cette sensation ensuite. J’ai eu de petits orgasmes, mais rien de comparable. Par contre, sans hésiter, je vais le qualifier de Big O. Parce que je sais que je suis rentré dans une autre sphère du plaisir. Et que c’était non seulement divin, mais hors de tout ce que j’ai pu ressentir avant. Encore un grand merci à tous ceux qui ont posté des témoignages qui m’ont permis d’avancer sur cette voie. J’espère que le mien en aidera d’autres. Je précise que je suis quelqu’un d’assez terre à terre, cartésien. Pas de recherche spirituelle chez moi, pas de yoga, pas de mystique. Et pourtant l’expérience vécue hier a donné la sensation de rentrer dans un autre monde. En tout cas celui d’un plaisir absolu. Par contre j’ai passé ma vie à m’intéresser aux différentes formes d’érotisme. Donc mon cerveau était près à de nouvelles formes de plaisir. Ceci expliquant peut être cela quant à ma réceptivité. Je ne sais pas. En un mot GENIAL.