#24936
bzobzo
Participant

Ben elles ne me dérangent pas non plus, ne m’ont pas apporté un plaisir extraordinaire, bien que plaisir il y ait eu. J’ai pu lire que des contractions trop fortes pouvaient être contre productives, c’est l’objet de ma crainte. En même temps, elles étaient je pense involontaires….

quand cela devient très fort, c’est un peu comme si tu faisais du rodéo,
ton bassin, ton tronc deviennent comme un cheval qui rue, qui saute, qui bouge dans tous les sens
et cela peut désarçonner

ceux qui écrivent que des contractions trop fortes sont contre-productives,
c’est parce qu’ils se sont laissés désarconner
mais au plus c’est fort, au mieux c’est, pour moi.

Les contractions involontaires, les tremblements, les soubresauts, les convulsions
en soi, ne sont pas du plaisir, il faut bien comprendre cela
mais ils ont la capacité, à partir du moment où on les acceptent,
où on les accueillent avec excitation et enthousiasme,
de transformer et de démultiplier les sensations,
en tout cas c’est comme cela que je l’ai vécu à chaque fois que j’en ai eu
et à chaque cela a été une expérience extraordinaire

on utilise le terme générique de contractions involontaires
mais moi ce que j’ai vécu surtout,
ce sont énormément de convulsions, de tremblements, de soubresauts,
toute une panoplie en plus de contractions proprement dites, quoi!

le do nothing

tu devrais vraiment laisser tomber si tu veux progresser,
c’est sans doute bon au début pour s’habituer à la sensation du masseur
mais avoir un masseur dans son fondement qui ne bouge pas d’un iota,
cela ne va pas générer un gramme de plaisir

le plaisir que tu as ressenti avec le do nothing, j’en suis persuadé,
est du à des mouvements involontaires, légers,
évidemment si tu reste sans bouger pendant 60mn,
de temps à autre il va y avoir des mouvements du masseur indépendamment de ta volonté,
dans le do nothing c’est dans ces moments-là que tu vas ressentir du plaisir,
en-dehors de celui que tu peux obtenir en faisant travailler ton imagination

pour moi ce sont vraiment les mouvements du masseur, les pressions sur la prostate
plus les mouvements du corps, les caresses qui génèrent le plaisir,
si tu as besoin de commencer à penser à des scènes érotiques ou pire, regarder du porno,
c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas

non vraiment, il est temps d’entrer en action, bouge ce masseur, bouge ce cul,
bouge tout, fais-toi l’amour, que diable!