#24980
JieffeJieffe
Participant

Bonjour Andraneros

• Ton état d’esprit est excellent. Profitant de conditions a priori peu favorables, tu as engagé ta session pour voir, pour tester, pour observer, sans rien en espérer, donc sans attente.
• Ton moment de détente initial t’a paru beaucoup plus court qu’il ne l’a été en réalité ; c’est le signe d’une vraie relaxation.
• J’expliquerais tes meilleures sensations lors du relâchement par le fait que la contraction volontaire mobilise une part de ta conscience au détriment de l’écoute et que le relâchement te laisse au contraire en totale disponibilité.
• A ce stade si tu ne sens pas de contractions involontaires tu peux chercher à percevoir de simples pulsations.
• Tu ressens tes fourmillements bien à l’intérieur du rectum ? Au début je les sentais plus sur la zone anale que plus haut dans le rectum. Si c’est bien à l’intérieur tu localises parfaitement ta prostate. C’est une étape importante.

Alors, réponses point par point:
• Oui, c’est ça, bien qu’il y ait toujours je pense un petit espoir. Mais l’idée était bien de me concentrer sur ce que je pouvais ressentir, observer est le mot juste.
• Oui, j’étais vraiment relax 🙂
• C’est possible. Ça ne me dérange pas vraiment, c’est très agréable. Je ne me focalise pas tellement sur ces contractions. En fait, je les appuie peut-être un peu trop, car quand j’en fais une, j’ai plutôt tendance à ne rien ressentir une fois que je l’arrête. Je m’explique, je contracte un petit peu, je sens le masseur bouger dans mon rectum, je le sens appuyer sur la prostate, je maintiens la contraction, et la je ne ressens plus grand chose. Elles sont pourtant légères, mais peut-être pas suffisamment. En revanche, quand je relâche, la sensation du masseur est très agréable.
• il me semble bien avoir ressenti de très légères « vibrations » je dirais, mais à peine perceptibles.
• oui, clairement à l’intérieur, je dirais en dessous du haut du pubis.

Le problème avec les caresse quand toutes les sensations sont encore très légères et fragiles c’est qu’elles peuvent détournent ton attention, réduire ta concentration. Les mouvements des bras et des mains que tu fais peuvent nuire à ta relaxation générale. Les sensations que font naître tes caresses peuvent prendre le pas sur celles de la prostate. Il est important que tu sentes un lien entre tes caresses et le niveau de ton excitation et entre tes caresses et les sensations ressenties sur ta prostate. Il me semble que c’est bien ce qui s’est passé.

Oui, les premières fois je n’ai pas hésité à me caresser, et ça a fait avorter la montée de plaisir. Hier pour la première montée, j’ai résisté et ne me suis pas caressé. Je pense que ma technique est encore trop fragile pour me permettre ce genre de fantaisies.

Si tu as ressenti du plaisir tu as eu, à mon avis, un (premier?) mini O’ que tu n’as pas reconnu

Ben c’est possible. ALors oui, j’ai eu du plaisir. Ce qui me fait douter, c’est que je l’ai obtenu en me massant le bas du ventre. Je ressentais bien le plaisir procuré par le masseur, je sentais bien que ça venait de là, mais ce que tu me dis maintenant

concentre-toi sur ce qui se passe à l’intérieur en négligeant les sensations apportées par ton pénis,

c’est que peut-être j’ai transféré sur le pénis. Oui, avec le recul, je pense que c’est ce qu’il s’est passé. Je craignais peut-être aussi une forme de masturbation avec ce massage du ventre. Mais si j’y repense, je pense que je massais ma prostate contre l’Aneros par cette action de massage du ventre. Oui, il me semble bien que le plaisir est parti de là.

ce qui t’aidera à oublier les contractions associées à l’éjaculation.

Ben c’est ça qui est troublant, je n’ai pas ressenti les contractions associées à l’éjaculation….

Tout en te caressant ne cesse pas tes contractions volontaires légères, soigne ta respiration abdominale.

Ben je me suis rendu compte que lorsque le plaisir arrive, bien que j’y ai pensé, il n’est pas facile de gérer ce plaisir et de tenter de continuer les contractions, et alors la respiration, n’en parlons pas 🙂
Je pense que ça viendra avec la pratique. On ne sort pas tout de suite les petites roulettes lorsque l’on apprend à faire du vélo.

Merci Andraneros pour ce message et pour tes conseils.