#25047
bzobzo
Participant

Ça peut-être une bonne idée la caméra. Je serais effectivement curieux de voir ça

je n’ai pas une connaissance exhaustive des vidéos sur le sujet,
j’en ai vu qu’une dizaine tout au plus,
elles se ressemblaient tellement, que cela a tué rapidement ma curiosité
on voit toujours plus ou moins la même chose,
un bonhomme couché sur le dos, qui bouge quasiment pas sinon ses muscles autour du masseur,
il commence à gémir un peu, et aussi un peu à bouger un peu quand le plaisir devient très fort puis il jouit,

c’est tellement éloigné de ma conception du plaisir prostatique
que j’aurai bien envie de réaliser une vidéo
pour montrer qu’il y a des façons de faire totalement différentes,
beaucoup plus active, qui ressemble beaucoup plus à l’amour à deux,
où « se faire l’amour » fait sens,
je voudrais la montrer, elle,
à quelle point elle peut prendre les commandes de notre corps

mais bon, pour l’instant c’est juste une idée,
il faut s’acheter une webcam d’une certaine qualité,
capable de cadrages un peu plus sophistiqués que les webcams basiques,
aussi qui puisse produire une image de qualité avec une faible luminosité

et puis enfin je ne me vois vraiment pas uploader cela sur un site porno
comme cela se fait d’habitude avec ce genre de vidéos,
il me faudrait une autre solution si je m’y attele

d’un autre côté cela me tente bien
car après avoir découvert que j’adorai m’enfoncer des masseurs prostatiques dans le fondement,
que j’aimai aussi m’uriner dessus lentement après une bonne séance,
je crois deviner que j’adorerai m’exhiber dans ce genre de vidéo,
cela me rappelle un épisode lointain de mon adolescence,
une fois avec des connaissances de mon âge on a fait la fête dans la maison de l’un de nous
dont les parents étaient partis pour le week-end,
j’avais terminé tout nu et bandant fièrement sans retenue,
je me rappelle j’avais fait le tour de la maison méthodiquement
pour que tout le monde me voit bien avec mon gourdin dressé,
j’en suis encore tout émoustillé rien que d’y penser,
je les revois encore contempler mon membre en érection comme si c’était hier