#25073
bzobzo
Participant

ben finalement c’était complètement raté, j’aurai mieux fait de ne pas me mettre au lit

une des règles d’or pour une séance réussie,
c’est de prendre son temps, ne vraiment pas être pressé, cool, peinard, détendu du gland,
il y a pas le feu au lac, genre tortue de la fable
qui finira cahin-caha par arriver à ses fins

moi, mon pêché d’orgueil encore de temps à autre,
c’est d’avoir l’attitude de celui qui s’est dit juste avant de commencer :
 » moi, le gars qui a déjà eu des orgasmes tellement puissants qu’il en est tombé du lit
et qu’il a continué à se tortiller et à se convulsionner par terre,
se cognant aux meubles au passage sans y prêter attention et terminant sa séance plein de bleus »
ou encore
« moi, le gars qui a eu des orgasmes à la queue leu leu pendant des heures
et des super O tellement forts, que tout mon corps n’était plus que tremblements, convulsions et soubresauts
comme si tous les volcans et les tremblements de terre du monde
s’étaient donnés rendez-vous dans ma chair pour venir exploser l’échelle Richter du plaisir »

un gars qui a déjà connu tout cela, il devrait avoir droit à des passe-droit,
pas devoir comme le commun des mortels, se taper tous les préliminaires de A à Z

ben si, aucun passe-droit,
il n’y a pas un bouton magique qui pousse sur la prostate pour certains privilégiés
qu’il suffit d’appuyer et déjà on est au septième ciel
(enfin bon , certains jours j’ai déjà été cueilli par un orgasme au premier contact du masseur avec la prostate
et même une fois il y a quelques jours à peine, un super O qui a duré de longues minutes
mais ce sont des exceptions)

bon, aller, rideau pour ce soir,
je vais aller me regarder un petit film ou lire un livre,
culture et cul sont en ménage chez moi