#25121
bzobzo
Participant

Autre chose, j’ai toujours été persuadé que ça ne me posait aucun problème de laisser cette part féminine s’exprimer, et soudain j’ai un doute, comme une légère crainte, alors que j’en ai envie. C’est très troublant et je ne connais pas l’origine de cette crainte. En fait j’ai pu lire le long des divers témoignages que beaucoup d’entre nous ont rencontrés ce problème de dualité et qu’ils ont dû y travailler, se poser plein de questions pour l’accepter ou non. J’étais persuadé que je n’aurais pas ce problème, j’étais confiant. Je me rends compte à la lecture de ton message que ça ne va peut-être pas être aussi facile que je le pensais!

ne te laisse pas déconcerter, déstabiliser par ce que j’ai écrit,
je suis désolé si ce que j’ai pu écrire, a pu jeter un trouble
sur le bien-fondé de cette démarche de faire monter le côté féminin de nos profondeurs
lors de la séance

des lignes du genre:

cela ne se fera pas un jour,
ce sont des barrières à surmonter et des tabous à exploser peu à peu
car tu sentiras que si tu te laisses aller à cet versant féminin de tes profondeurs,
par exemple, que tes hanches, ton bassin commenceront à bouger comme ceux d’une femme
et quelque part tu vas résister à cela car c’est déstabilisant,
on a nos mouvements, nos gestes d’homme chevillés au corps,
idem pour les mains, la façon dont elles vont commencer à caresser ton corps,
sera là aussi de plus en plus troublante car cela n’aura pas grand chose à voir
avec la façon dont tu caresses ta femme ou bien tu te caresses encore sans doute pour l’instant

en me relisant, je me rends compte que j’ai été beaucoup trop loin,
emporté par mon enthousiasme par rapport à un phénomène qui s’empare maintenant entièrement de moi durant mes séances, j’ai un peu trop laissé libre cours à mon lyrisme.

Cela correspond à mon ressenti, là c’est vrai
mais à quel point cela correspond à la vérité, je n’en sais rien en fait comme tu le suggérais dans un autre message,
rien que pour cela, je vais m’acheter une petite caméra pour voir
à quel point vraiment mes mouvements, mes gémissements, mes caresses deviennent féminins.
En ressenti en tout cas, je les perçois comme totalement féminin et c’est divin comme sensation en soi
en plus du plaisir proprement parler que tout cela génère.

Par contre le reste de mon texte, je l’assume à 100%
et correspond totalement à la façon dont dont j’ai vécu
cette lente prise de possession de la part féminine en moi
de mon corps durant la séance,
prise de possession qui te fait ressentir durant la séance
ton propre corps, tes gestes, tes mouvements, tes caresses comme féminin durant la séance

tout cela vient tout seul, je n’essaie pas d’avoir des « mouvements féminins », etc,
j’espère que c’est bien clair