#25223
AndranerosAndraneros
Modérateur

Avant même de parler de « plaisir prostatique » et de se faire traiter de pervers sexuel, est-il possible de se présenter en public ou en relative intimité simplement comme un adepte des plaisirs charnels sans se faire aussitôt traiter de maniaque sexuel ?

Nous constatons aussi la difficulté ,exprimée sur ce forum comme sur d’autres, à ouvrir le dialogue sur ce sujet au sein de nos couples qui, en dehors des cabinets des psi « -chiâtres ou -chologues », devraient être le lieu privilégié de l’intime.

C’est tout l’intérêt de l’existence et du développement de ce forum qui présente sous forme tantôt pédagogique tantôt imagée des informations et des témoignages sur des pratiques très anciennes, sources d’un bien meilleur équilibre énergétique de nos organismes que ce que proposent aujourd’hui nos spécialistes de la santé.

C’est biern de savoir guérir les maladies. Ce serait encore mieux d’accepter ce qui permettrait soit de les éviter soit d’en limiter les effets.

Bon cheminement à tous.