#25271
AvatarPhilaneros
Participant

Bonjour à tous et meilleurs vœux en cette nouvelle année, qu’elle vous soit sexuelle et orgasmique !
Donc de retour sur le forum après quasiment 2 mois sans messages mais toujours attentifs a vos messages, plusieurs séances se sont succèdes depuis, toutes plus ou moins différentes mais chacune mon fait progressé.
Lors de mon dernier message j’en ai été au stade de ressentir des spasmes qui m’était assez agréable mais tirer sur le abdos et me fatigué, j’ai passé ce stade et ai découvert la poussée, lors de mes séances je ne ressens pas de contractions involontaires mais avec un mouvement du bassin j’arrive à me procurer un va et vient avec l’aneros jusqu’au moment où je ressens cette envie de sortir l’aneros par une poussée, il se retrouve 2/3 sorti et alors que je reprends mon souffle je le sens rentrer en moi encore plus fort , cette sensation me procurait pas mal de plaisir et ce cycle pouvait durer pendant 1 heure me laissant dans des gesticulations et des râles de bonheur. J’ai éprouvé aussi pas mal de plaisir en levrette en effectuant des contractions, ces dernières n’étaient pas profondes pas mais me permettaient en revenant doucement allongé sur le ventre de déclencher cette poussée.
Cela va faire 15 jours que je n’ai pas refait une vraie séance pour cause de congé scolaire, en revanche il s’est passé quelque chose avant Noel, j’étais seul et nous étions invité le soir, ayant le temps j’ai inséré l ’aneros et vaquer à quelques occupations ordinaires , ce n’était pas la première fois que je le faisait . Après 3 bonnes heures je suis passé par la salle de bain pour me préparer, rasage des cheveux, de la barbe et des poils pubiens puis bain … habitué à la douche et ayant le temps j’ai voulu tenté le bain avec l’aneros. Le fait de porté en moi l’aneros depuis 3h et demi m’a fait ressentir pas mal de choses. L’eau était très chaude et le contact avec mon anus m’a déclenché des petites contractions involontaires légères mais très agréables ainsi que du plaisir, une fois allongé je me suis détendu, respiration lente et profonde , j’aime bien ce moment où je sens l’aneros glissé à chaque inspiration et expiration c’est doux et agréable, je ne me rappelle plus très bien comment j’en suis venu à ce qui va suivre, surement l’excitation, l’envie d’essayer autre chose mais j’ai contracter mes muscles PC et me suis caresser les tétons, chose qui m’énervait avant et que j’avais déjà reproduit lors de mes séances mais qui ne m’avait rien fait ressentir . Mais la … j’ai eu l’impression qu’ils étaient connectés à la zone du périnée et des testicules, chaque caresses, effleurement me traversés le corps de haut en bas pour finir par une sensation bizarre dans cette zone, tout en tenant mes contractions , j’ai senti la montée dans mon sexe d’une érection puis il s’est mis a « tapoté » de haut en bas, je ressens à ce moment-là mon ventre se contracté ma respiration se bloque , mes doigts tourne titille mes seins j’éprouve du plaisir comme jamais sur cette zone puis c’est la délivrance , une sensation de chaleur me remonte jusqu’au cerveau et viens me faire perdre la tête, mes bras m’en tombent comme lors d’un malaise, l’aneros me masse le fondement grâce aux contractions c’est divin, je n’en reviens pas . J’ai reproduit 4 ou 5 fois ce qu’il me semble être des mini O (à confirmer) pendant 1 h dans mon bain, j’en ai eu 3 sûr qui m’ont fait perdre mes moyens c’est à dire qu’ils m’ont mis dans un état ou je me sentais perdre connaissance l’espace de 5 secondes, les autres étaient aussi agréables mais pas aussi waouh !!
Le lendemain soir lors d’un rapport avec ma femme j’ai mis mon aneros, après qu’elle ait jouie elle se proposa de me finir, elle ne prend plus la pilule depuis 2 ans et je n’utilise pas de préservatifs du coup c’est branlette, mais cette fois je lui ai demandé de me caresser le corps plutôt que le sexe. Il ne m’a pas fallu longtemps pour reproduire les sensations de la veille et commencer à ressentir l’aneros ainsi que mon sexe qui tapait a la porte en disant ça arrive ! Ce qui devait arriver arriva ! Une explosion ! La même que la veille avec en prime une solide érection et un lâcher de liquide séminal assez important.
Durand ces 15 jours j’ai porté l’aneros plusieurs fois dans la journée pendant 5 à 6 heures et la nuit aussi. Je ne ressens rien la nuit certainement dû à un manque de lubrifiant, j’ai quand même eu des petits réveils en pleine nuit où je sentais l’aneros mais c’était fugace l’envie de dormir l’emportant.
Depuis quelques jours j’arrive à obtenir du plaisir sans l’aneros juste en me caressant les seins et contracter mon sexe. J’arrive à obtenir une sorte d’orgasme mais je me rends compte qu’il faut que je me bloque, c’est-à-dire que je bloque ma respiration pour contracter le bas de mon ventre et c’est ce phénomène qui me déclenche du plaisir. Après chaque orgasme j’ai un écoulement de liquide assez important surtout quand il se produit avec l’aneros .
Il faudrait que j’arrive à ne pas contracter et respirer lentement mais dès que je relâche je sens que cela redescend. A travailler …
Etant en congé en ce moment et multipliant cette nouvelle expérience je me sens rempli de sensualité, le simple fait que ma femme passe derrière moi et me caresse cela fait monté en moi des frissons et je sens cette montée de plaisir au niveau de mes seins et de mon périnée. Le frottement d’un vêtement sur mes tétons m’excite aussi, ils sont tendus en permanence, lorsque je vais fumer dans mon atelier j’aime me poser et me caresser les seins, il ne me faut que 3 ou 4 minutes pour obtenir un petit orgasme. Fumant un peu trop, imaginez le plaisir que je prends dans la journée ! vivement que je reprenne le taf car j’ai peur de devenir accro …
Voilà les dernières nouvelles de mon expérience, j’essayerais de revenir un peu plus souvent afin d’éviter un si long message. J’ai hâte de lire vos ressentis.
PS : je n’ai pas pu résister… le fait de coucher ces mots m’ont titillé l’esprit et autre, du coup insertion du compagnon qui me remplit de plaisir…
Bien à vous.