#25281
bzobzo
Participant

il n’y aura jamais quelque part une salle des machines aux lumières éteintes
avec toutes ses machines-outils et ses chaînes de montage
attendant sagement que vous appuyez sur quelques boutons

non, chaque fois c’est la glorieuse incertitude,
avec quelques petits outils de base
acquis durement à force de patience, de persévérance, d’expérimentation,
il faut tout reconstruire à zéro,
car quand tout sera fini, il y a un bouton d’autodestruction qui s’activera tout seul
et qui éparpillera toute cette fine mécanique du plaisir, rutilante, si délicieusement élaborée,
en cent mille morceaux

oh il y a bien quelques modes d’emploi qui traîneront toujours,
mais si vous essayez de les suivre,
vous vous rendez vite compte à vos dépends
qu’ils sont toujours périmés, élaborés après coup